Blog Beauté, Maquillage, Cosmétiques

S’installer à Montréal : le bilan des 6 mois

Il y a 10 jours, cela faisait très exactement 6 mois jour pour jour qu’on posait le pied (et nos 80 kg de valises !) sur le sol montréalais. A la fois excités et inquiets, sans trop savoir dans quoi on s’embarquait.

Je me souviens des premiers jours (voire des premières semaines), vécus comme entourés de ouate, dans une grosse bulle de coton. Comme si la réalité était bien là mais encore loin, et qu’on la percevait uniquement par bribes, à travers le voile flou d’une anesthésie qui se dissipe.

Des habitudes et des réflexes qu’on n’avait pas encore, et qui faisaient qu’à certains moments on se sentait complètement perdus. « Non mais attends, une cafetière/un parapluie/une plante verte, ça s’achète OÙ ici ? » « Euuuh, ils ont pas de nom, les arrêts de bus ? Mais comment on sait où on descend ?! » (gros moment de solitude)

Building-downtown-vue-entree-parc-Mont-Royal-neige-hiver-montreal-mtl-expat-lifestyle-quebec-canada

Vue sur le downtown de Montréal lors de la montée vers le parc du Mont-Royal

En 6 mois, tellement de choses sont arrivées qu’en y repensant j’ai un peu le tournis. Mais j’aurais tendance à dire que le changement majeur, c’est qu’on a pris nos repères : on sait où aller et comment faire pour chaque besoin du quotidien. Disons qu’on ne passe plus 2h à faire une recherche Google pour savoir où aller acheter un parapluie wink On connaît aussi le coût « normal » des choses ici, et on ne convertit plus jamais rien en euros : on pense et on vit en dollars (il faut dire que de ce point de vue-là, avoir un salaire en dollars, ça aide beaucoup aussi !).

Plus encore que nos repères, je dirais même qu’on a maintenant nos habitudes : nos restaurants préférés pour aller prendre un brunch, notre itinéraire hebdomadaire pour faire nos courses, notre routine bien rodée en semaine, nos terrasses chouchous pour un 5 à 7 (le « Happy Hour » d’ici !) entre amis.

Bref, en quelques mots : on est installés, et on se sent chez nous.

Je dois dire que je redoutais un petit peu ce moment où on ne serait plus en permanence dans la découverte d’un nouveau pays et d’une autre culture, où l’excitation s’estomperait, où une routine se serait installée, où on aurait nos habitudes. J’avais peur de retomber dans un train-train quotidien qui me lasse et m’ennuie, de perdre cette petite boule au ventre qui me donne envie de me lever chaque matin et d’attaquer ma journée. Je craignais que les habitudes fassent naître l’ennui … mais pour le moment ça a même été l’inverse : plus on prend nos marques à Montréal, plus on aime y vivre, plus on a envie d’y rester.

Jardin-chine-botanique-nature-pont-neige-hiver-montreal-mtl-expat-lifestyle-quebec-canadaLe Jardin de Chine du Jardin botanique de Montréal sous la neige

Bien sûr, le Québec n’est pas Bisounoursland, et les reportages de Capital sur M6 ne reflètent pas la réalité (Comment ça ? On ne nous dirait donc pas tout à la télé ?! bigsmile ). Oui, au Québec il pleut, il y a du chômage, et on paie aussi des impôts. On ne vit pas sous la neige toute l’année, en pleine nature, et on ne va pas au boulot à dos de caribou. Vivre au Québec, comme partout ailleurs au monde, a ses avantages et ses inconvénients. On est arrivés ici en en étant parfaitement conscients, et c’est peut-être aussi l’une des choses qui a fait que notre expérience a été si positive : on était préparés à toutes les éventualités (ne pas trouver de travail, devoir déménager tous les X mois pendant quelques temps, etc.). On n’est pas partis au Québec en se disant que la vie serait forcément plus facile : on a juste espéré qu’elle serait différente, et que le changement nous donnerait un nouveau souffle. Et c’est exactement ce qui est arrivé.

Ces 6 derniers mois, notre vie a tellement ressemblé à un énorme tourbillon que j’ai renoncé à vous en faire un article-bilan ordonné et un minimum organisé. Alors voici, en vrac, quelques petites et grandes choses que ces 6 derniers mois à Montréal nous ont permis de faire :

  • Nous installer dans un appart’ qui nous plaît, dans un quartier qui n’est pas forcément notre préféré à Montréal, mais qui a quand même ses avantages et dans lequel on aime vivre.

  • Tomber sous le charme des Québecois et de leur gentillesse sans pareille. Evidemment, il y a des abrutis partout, mais globalement, les Québecois sont très accueillants, respectueux, polis et chaleureux.

  • Nous dire que l’hiver à -30°C, c’est « pas si pire », comme on dit ici wink Je reste convaincue qu’il faut le vivre pour le croire, mais -30°C, ça n’est vraiment pas si terrible, même quand on est frileux !

  • Devenir complètement addict aux barres chocolatées Oh Henry’s ! (surtout celles aux morceaux de Reese heart ).
    Que ce soit bien clair : pour moi, aucune barre chocolatée ne surpasse et ne surpassera jamais les Butterfinger américains heart Mais les Oh Henry’s ! au Reese, ça envoie quand même du lourd, et ça me manquerait terriblement si je ne pouvais plus en manger !

  • Découvrir le concept Dollarama (une chaîne de magasins qui vend un peu de tout à moins de $3). Sérieusement, y aurait pas moyen de l’exporter ?! bigsmile On pourrait penser que Dollarama n’est qu’un simple bazar, MAIS NON : Dollarama c’est Dollarama, et il faut le voir pour le comprendre ! Mon mari dit toujours pour taquiner les Québecois que Dollarama est l’un des trésors nationaux du Canada (avec les barres chocolatées Oh Henry’s !) bigsmile

  • Nous apercevoir que les écureuils et les ratons-laveurs sont les animaux les plus mignons du monde heart Qu’ils perdent beaucoup de poids en hiver, et qu’ils avalent tous les jours en été à peu près 30 fois leur volume en noisettes et en cacahuètes pour se rattraper bigsmile

Ecureuil-nature-arbre-cache-neige-hiver-montreal-mtl-expat-lifestyle-quebec-canadaLes animaux les plus mignons du monde, je vous dis heart

  • Détester le printemps. Vous pensez bourgeons en fleurs, premiers rayons du soleil et prémisse d’été ? Détrompez-vous ! Ici, le printemps est synonyme de slush (la neige qui fond et forme de la boue), pluie et grisaille. Ultra déprimant. A tel point qu’on en regretterait presque l’hiver et ses -30°C ! (J’ai dit presque, hein … bigsmile )

  • Nous marier à New York City, en plein coeur de Manhattan heart

  • Nous rendre compte que non, décidément, en France, on ne sait pas faire un bon burger. Le VRAI burger bien juicy des Nords-Américains, on a beau essayer, on n’y arrivera jamais tout à fait !

  • Tisser de nouveaux liens avec des Québecois et d’autres Français expatriés ici, mais aussi avec des personnes venant des quatre coins du monde. Sud-Américains, Européens de l’est, Asiatiques, Africains : à Montréal, le melting pot prend tout son sens, et c’est l’une des choses que j’aime le plus dans cette ville !

  • Trouver un super job, et le quitter 3 mois après pour LE job parfait.
    (Sur ce coup-là j’ai eu une chance folle, et j’aime mieux vous préciser que c’est loin d’être une généralité !).

  • Décider qu’un brunch par semaine est absolument essentiel à notre équilibre tant physique que psychologique.
    (si, si, prévoir un brunch hebdomadaire nous est devenu encore plus indispensable qu’à Paris)

  • Nous rapprocher de nos familles.
    Paradoxalement, être loin donne envie de prendre des nouvelles plus souvent, et nous fait savourer plus encore les moments passés ensemble.

  • Voyager plus que jamais.
    En 6 mois seulement, on aura quand même visité Montréal, Toronto, les chutes du Niagara (côté Canada et côté USA), Ottawa, Gatineau, Washington D.C., Boston et New York City. Et tout ça en travaillant tous les deux à plein temps !

  • Nous apercevoir qu’en France, on a quand même beaucoup de vacances et de jours fériés (peuple de glandus tongue ).

  • Nous souvenir qu’on est jeunes (après 4 années passées à Paris, j’avais la sensation d’avoir pris 10 ans en pleine poire !), chanceux, amoureux, heureux, et qu’on a une terrible envie de vivre (qui s’était probablement perdue quelque part entre le RER B et la ligne 13 wink ).

(liste non exhaustive, mais à un moment il a bien fallu que je me limite !)

 

J’espère que cet article-bilan vous aura plu et vous aura donné envie de venir découvrir le Québec !

 

signature mamzelle boom
Tweet about this on TwitterShare on Facebook33Share on Google+1Email this to someone

73 commentaires pour “S’installer à Montréal : le bilan des 6 mois

      1. Coucou Laura :)

        Je suis ravie que mon article t’ait plu et qu’il t’ait donné encore plus envie de t’expatrier au Québec ! Venir à Montréal pour te faire une idée de la ville, de son ambiance et de la vie au Québec me paraît vraiment être la meilleure option si tu veux éviter les déceptions :)

        Concernant les vacances, le minimum légal est de 10 jours travaillés (donc 2 semaines) par an … que tu commences seulement à cumuler au bout d’une année de travail. Autant te dire que c’est long et que ça change beaucoup de ce qu’on connaît en France ;) Certaines entreprises offrent un peu plus, généralement 3 semaines par an, mais c’est loin d’être une généralité. Et il faut aussi savoir que souvent, parmi ces 2 ou 3 semaines de vacances par an, tu as une semaine imposée (c’est-à-dire que tu ne peux pas décider des dates). Il vaut mieux le savoir avant pour y être préparé ;)

  1. J’aime beaucoup tes articles sur ta vie à Montréal Sonia ! Ça me fait voyager et je trouve ça très chouette de nous partager tout ça. Je n’ai pas pensé à la conversion euro/dollars et pourtant c’est logique ! Vous avez du vous casser la tête un moment avant de ne plus y faire attention !
    Ça m’étonne encore mais si l’occasion s’y présente j’aimerai bien y retourner pour être sous les -30° de Montréal ! J’en garde un souvenir très glacial lol.
    Et Dollarama !? je ne connaissais pas ! C’est un petit plus appréciable qu’il serait bien bon d’importer ici comme tu dis !
    Le brunch par semaine, le mariage à NY, la bouffe et le job parfait.. What else ? Le bonheur quasi-absolu je suppose ? Tu pourra nous en dire un peu plus sur ton nouveau travail Sonia ? Si tu le veux et si tu peux te le permettre bien sûr ! Je suis assez curieuse de ce côté-là, voir l’univers qui compose 80% du temps des personnes que j’apprécie je trouve ça sympa et enrichissant.
    Encore pleines de belles journées à toi Sonia :)

    1. Oooh, merci beaucoup ma Carmenita <3 Ca me fait vraiment super plaisir que tu aimes autant mes articles sur Montréal :)

      Haha, et encore, s'il n'y avait eu que la conversion euros/dollars, ça aurait été facile ;) Mais au Canada, il faut en plus faire attention aux taxes (les prix sont affichés hors taxes), qui varient selon les produits et les provinces. Alors oui, au début, tu ne sais jamais vraiment trop combien tu vas payer lorsque tu arrives à la caisse :D Mais c'est comme pour tout : on prend l'habitude et on s'y fait :)

      C'est sûr que par -30°C il fait froid, mais étonnamment pas autant qu'on le croirait. Quand on atteint ce genre de températures, c'est plus un froid qui brûle et qui fait mal aux parties exposées (principalement le visage) qu'un froid qui donne froid. C'est très étrange comme sensation, et assez difficile à expliquer à quelqu'un qui ne l'a pas vécu :)

      Dollarama c'est tellement la vie ! Je suis certaine que tu adorerais aussi ;)

      Le bonheur quasi-absolu, c'est exactement ça :)

      Concernant mon nouveau job, vous êtes assez nombreuses à me poser des questions, et je me ferai un plaisir de vous en parler plus en détails, même si tu te doutes bien qu'il y a des aspects confidentiels et que je ne peux évidemment pas tout dire :) Je comprends très bien ce que tu ressens puisque j'adore moi aussi découvrir des aspects plus personnels des blogueuses que j'aime et que je suis :)

      Merci encore pour ton adorable commentaire qui m'a fait super chaud au coeur <3

      1. Mon dieu les taxes ! Je n’y avais même pas pensé !! Doublement le bordel dans ma tête ah ah. Merci pour ce détail météo, je pense que tu m’a très bien décrit le « froid Montréalais ». Et de rien pour le petit mot Sonia.. Je sais que je passe moins mais je lis, je regarde, des fois en diagonale je te l’avoue. J’aime prendre le temps d’écrire et de commenter quelque chose de construit, de moins banal que « ouah c’est trop joli ». Et puis parfois je ne commente pas car le sujet ne me parle pas tu comprends? Par exemple je sais que ton type de peau n’est pas du tout le même que le mien, et par conséquent je me vois mal lire un article qui ne reflète pas ma consommation ( ou mes envies ) et je me vois encore moins commenter des produits que je n’achèterai jamais. Désolé pour ce pavé « point information » mdr mais ça e tenait à cœur de le dire ici <3

        1. Haha, c’est clair qu’il faut un petit temps d’adaptation au début ;) Mais au final on s’y fait quand même assez vite ! Il faut dire aussi que quand tu vis sur place, tu n’as pas vraiment d’autre choix :D

          Merci beaucoup pour tous tes gentils mots qui m’ont fait très plaisir <3 Je me doute bien que tous les sujets que j'aborde sur le blog et sur YouTube ne peuvent pas intéresser tout le monde, et tu n'as aucune obligation vis-à-vis de moi ! Au contraire, je ne voudrais pas que tu te forces, et venir me lire ou me regarder en vidéo doit être un plaisir :) Je trouve d'ailleurs que tu es l'une de celles qui me lit le plus régulièrement, et je vois souvent tes petits coeurs passer sur Hellocoton ou sur Instagram, et rien que ça me fait toujours hyper chaud au coeur <3 Merci mille fois pour ton soutien et ta fidélité <3

  2. C’est vraiment une belle expérience que vous vivez ! Profitez bien de chaque instant (mais je vois que c’est ce que vous faites).
    Tu sembles tellement heureuse de cette expérience….ça fait plaisir à voir et à lire !

  3. Coucou !
    J’ai vraiment dévoré ton article ! :)
    Ca fait plaisir de voir que vous vous plaisez bien là bas et que vous en profitez à fond !
    J’ai beaucoup ri avec ton anecdote sur la cafetière et le parapluie ! Moi avec ma coloc quand on est arrivées là-bas, on ne savait pas où acheter un sèche-cheveux… En plus, sachant qu’on est arrivées en plein mois de décembre, c’était juste essentiel. Et puis, on a découvert le concept de la pharmacie avec dedans du petit électroménager et même des trucs à grignoter ! ^^
    Sinon, je trouve que l’hiver là-bas, on s’y habitue au final assez bien (bon, avec les vêtements adéquats ! ) et je me souviens de cette phrase que j’ai prononcée une fois vers la sortie de l’hiver quand la météo annonçait 0 degrés : j’ai dit à ma coloc, « cool, il va faire chaud aujourd’hui ! « . En se rendant compte de ce que j’avais dit on avait bien rigolé ! :)

    En tous cas, super article ! :)
    Bises !

    1. Coucou Vanessa :)

      Je suis ravie que mon article t’ait plu et que tu l’aies dévoré :)

      Haha, ça paraît tellement bête d’être perdu pour acheter des choses aussi simples et basiques, et pourtant c’est tellement vrai ! J’imagine que vous avez dû bien galérer à trouver votre sèche-cheveux vous aussi :D

      Aaah, les fameuses pharmacies ! C’est tout un concept, ça aussi ! 95% du temps, quand tu as besoin de quelquechose, tu finis en pharmacie :D (et c’est encore plus vrai aux Etats-Unis … c’est assez hallucinant de voir à quel point les pharmacies sont des bazars en tout genre là-bas :D )

      Je suis complètement d’accord avec toi concernant l’hiver ! J’avais vraiment du mal à y croire avant de le vivre, mais pour peu qu’on soit bien équipés, c’est vraiment « pas si pire » ;) Haha, ça nous est arrivés aussi le coup du : « Waooouuuwww, 0°C ? Trop cool, il va faire bon ! » :D Comme quoi, tout est relatif ;)

      Merci beaucoup d’avoir pris le temps de partager tes petites anecdotes ici <3 J'ai adoré les lire :)

      Plein de bisous ma jolie <3

  4. Je like à mort ce bilan !!!
    Et tu m’as rappelé des souvenirsites avec le Dollarama :)
    L’Eurorama ça sonne quand même vachement moins bien pour l’export, mouhahaha !
    J’espère qu’un jour tu me diras en privé quel est ton métier car plus tu en parles plus tu attises ma curiosité !
    Sinon j’ai aussi souvenir d’avoir dû casser notre pel à Montréal pour nous offrir une bouteille de champagne ( rappelle moi le nom de l’enseigne gouvernementale qui vend l’alcool ? ) et un claquos ^^
    J’ai l’impression d’avoir écrit seulement la moitié de ce que je voulais dire, mais ton article a réveillé tant de choses en moi ! Je rêverais de retourner quelques jours à Montréal pour que Musclor la découvre avec moi :-)

    Bisous et merci mille fois pour ce bel article <3
    Tu embrasseras les écureuils du Mont Royal pour moi ( je me souviens d'un parc plus petit avec bcp de cygnes et surtout des dizaaaaaaines d'écureuils gris qui venaient carrément fouiller dans nos sacs ! )

    1. Oooh, je suis trop contente que ce bilan t’ait autant plu ! Merci beaucoup pour ton adorable commentaire qui m’a fait chaud au coeur <3

      Haha, c'est clair que l'Eurorama, ça le fait tout de suite beaucoup moins :D Mais je suis certaine qu'on pourrait conserver le concept et trouver un nom plus vendeur ;)

      Concernant mon métier, je suis responsable communication pour une entreprise de cosmétiques :) Et comme vous êtes plusieurs à m'avoir posé des questions à ce sujet, je vous en parlerai probablement plus en détails dans un autre article ;)

      Outch, acheter du champagne à Montréal, ça a dû faire mal ! Déjà que le vin n'est pas donné, mais alors le champagne ... L'enseigne gouvernementale qui vend les boissons alcoolisés au Québec est la SAQ :) Mais maintenant, on trouve aussi de l'alcool dans des magasins d'alimentation comme Métro, IGA, etc. (sauf les alcools très forts ou plus spécifiques, comme les liqueurs par exemple). Ca n'est pas le cas dans les autres provinces par contre ... ça doit être la mauvaise influence de tous les Français qui s'installent ici qui a dû jouer ;)

      Je te souhaite de tout coeur de pouvoir revenir à Montréal avec Musclor et ta petite lutine :) D'ici là, je profiterai doublement des écureuils du parc Mont-Royal pour toi ;)
      Je ne suis pas certaine de voir à quel autre parc tu fais référence ... le parc Jean Drapeau peut-être ?

      Plein de bisous ma jolie <3

  5. Franchement, tu me donnes encore plus envie de m’y rendre et d’y vivre. Perso, je suis plus interessée par la partie anglophone (envie de me plonger dans un autre monde on va dire) mais le canada m’attire un truc de fou. Et de savoir que mon cousin envisage d’y vivre dans 6 mois. Il fait les demarre apres deux ans en australie, en fait tout le monde veut me donner envie xD

    lola

    1. Oh mais tant mieux ! Je suis tellement contente que mes articles sur Montréal te donnent encore plus envie de venir découvrir le Canada toi aussi :)

      Je t’avoue que comme toi, j’aurais préféré aller m’installer côté anglophone … mais le hasard en a décidé autrement, et au final, j’adore vivre à Montréal, et comme cette ville est très bilingue, je passe la moitié de mon temps à vivre et parler anglais, alors ça me va :)

      Waouw, enchaîner avec le Canada après 2 ans en Australie, je comprends très bien que tu l’envies ! Il a énormément de chance de pouvoir voyager comme ça :) Si ça n’est pas indiscret, c’est son travail qui le lui permet ?

      Je te souhaite de tout coeur de pouvoir réaliser ce beau projet un jour toi aussi :) D’ici là, j’essaierai de continuer à te faire rêver … sans pour autant te frustrer ;)

      1. Hello,

        En faite mon cousin est parti sur un coup de tête sans trop savoir ou aller. Il ne connaissait personne et ne parler pas bien anglais. Mais, il est comme ca il ne fait pas les choses à moitié. L’avantage etait que sa profession est rechercher la bas, il est charpentier alors du coup il a rapidement trouvé du boulot dans les villages pour réparer ou contruire des bâtiments. Et le summum, un moment un armateur d’une société de trois mâts créer pour le tourisme autour de l’opéra de sydney l’a reperé alors qu’il etait en tasmanie. Ils l’ont engagé un an pour reparer les coques, les mats des bateaux et s’amuser aussi a faire la visite aux touristes (comique ^^).
        Donc ce n’est pas son travail qu’il l’a fait voyager mais plutot qu’il a fait rester. Il aura été un argument pour l’australie qui prolonge rarement le visa d’un an, normalement c’est trois mois et encore, tu reviens en france et tu repars.

        Perso, j’espère avoir cette chance, en tant que future journalisme ou dans la pub/com j’espere que tout ca m’aidera :)

        1. C’est vraiment super pour ton cousin ! Effectivement, les visas pour l’Australie sont difficiles à obtenir, et encore plus à prolonger. Il a eu de la chance, et il a très bien fait d’en profiter :) Par contre, passer de l’Australie au Canada risque de lui faire un choc, haha ! J’espère que cette expérience lui plaira tout autant :)

          Je te souhaite de tout coeur d’avoir le maximum d’opportunités pour partir et découvrir d’autres pays et cultures, que tes études et ton futur job t’y aident ou pas. C’est parfois long et difficile et on n’a l’impression qu’on n’y arrivera pas, mais ne te décourage surtout pas : les opportunités finissent par se présenter, et elles ne sont pas toujours là où on les aurait attendues :) L’expérience de ton cousin est d’ailleurs assez édifiante à ce sujet ;)

  6. Je suis très heureuse que ta nouvelle vie te plaise….j’espère vraiment un jour aller visiter un peu le Canada. Je te dis encore une fois : félicitations pour ton mariage et tous mes vœux de bonheur. Bises jolie Sonia.

  7. Ah …. tu me fais tellement rever ! et ton article est d’une plume splendide :) tres agreable ! bonne continuation à toi :)

  8. Coucou Sonia,
    Quel joli bilan <3 <3 <3 Félicitations pour ton mariage, c'est peu commun de se marier en plein cœur de Manhattan. Profite bien de ses moments de bonheur. J'ai hâte de voir le bilan de la première année à Montréal, je suis certaine que tu auras encore tout un tas de truc à raconter. Moi non plus je n'aime pas voir la neige fondre, l'herbe ne me parait pas très belle après.

    Plein de bisous ma belle :)
    Marie

    1. Coucou Marie :)

      Merci beaucoup pour ton adorable commentaire et tes gentils mots de félicitations <3

      Le temps passe tellement vite depuis notre arrivée à Montréal que je suis sûre de ne pas le voir filer jusqu'à la fin de notre première année ici ! C'est assez paradoxal, parce que j'ai la sensation que le temps file à une vitesse folle et que je ne le vois pas passer, et en même temps j'ai aussi l'impression que des millions de choses se passent et nous arrivent ... alors oui, c'est certain, au bout d'un an de vie ici, j'aurai plein de choses à vous raconter :)

      La fonte des neiges à Montréal est vraiment terrible : non seulement elle s'accompagne d'une grisaille complètement déprimante, mais c'est aussi le moment où la ville est la plus sale :( Heureusement, cette période ne dure pas si longtemps que ça, et après on a un très bel été chaud et ensoleillé pour compenser ;)

      Plein de bisous ma jolie <3

  9. Roooh c’est trop beau cet article.
    Je suis super heureuse pour vous si vous avez trouvé votre confort là bas et une vie équilibrée, c’est chouette, car de prime abord, le changement ça fait peur :)
    Je crois qu’on ne se rend pas bien compte à quel point la vie peut être différente là bas comparé à la France. ça doit être très dépaysant et un peu flippant au début !
    Je crois que je te l’avais dit, mais chéri et moi adorions aller au Canada, en vacances. Puis pourquoi pas, pour y vivre mais c’est très loin d’être décidé (à la base on avait envie de s’installer à Bordeaux au lieu de Nantes, ville pour laquelle on a eu un coup de coeur)…mais il y a peu, il a dit à un de ses copains de manière presque formelle « on ira vivre au Canada un jour » et j’avoue que ça m’a un peu chiffonné…parce que clairement, moi, je ne suis pas prête à tout quitter et c’est plus tourné vers le « pourquoi pas, on verra » que le « oui clair et net ». Puis bien sur ça dépend des opportunités ! J’espère que nos envies seront les mêmes dans les années futures :/
    Mais ça a l’air d’être très chouette ;) j’ai juste peur d’avoir le mal du pays (même à Bordeaux, mal de la ville on va dire) donc clairement je ne suis pas prête !
    En tout cas j’adore lire tes petits billets à ce sujet <3

    1. Merci beaucoup pour ton gentil commentaire <3 Je suis ravie que cet article t'ait autant plu mes articles sur Montréal te plaisent autant :)

      Je suis entièrement d'accord avec toi concernant le fait que beaucoup d'Européens ne se rendent pas compte que la vie au Québec est complètement différente de la vie en Europe ! Le fait de parler (plus ou moins ;) ) la même langue induit en erreur et laisse faussement croire que les modes de vie sont identiques (ou quasiment), mais ce n'est pas vraiment le cas, et il faut y être préparé avant de partir. Ceux qui ne le sont pas sont d'ailleurs souvent déçus de leur expérience au Québec :)

      Je t'avoue que le changement m'attire et qu'il ne m'a jamais fait peur. Moi, c'est plutôt la routine qui me fait fuir ;) Mais c'est une question de personnalité, et je comprends très bien tes doutes, tes craintes et ce que tu ressens ! L'expatriation n'est pas une décision à prendre à la légère, et quand on est en couple, c'est effectivement une décision à considérer à deux : si l'une des deux personnes est moins convaincue et impliquée, ça peut être dangereux et néfaste pour le couple. Alors oui, tu as entièrement raison de prendre le temps de bien y réfléchir avant de te lancer :) Se forcer à partir pour suivre l'autre ou partir en n'étant qu'à moitié convaincu(e) n'est vraiment pas une bonne idée à mon sens. Si passer de Nantes à Bordeaux t'angoisse déjà un peu, alors clairement, partir s'installer au Canada, ça n'est probablement pas pour tout de suite ;) Mais si un jour tu es prête, tu le sentiras et le sauras, et les choses se feront naturellement. La meilleure option serait sans doute de commencer par essayer de changer de ville, tout en restant en France, et de venir en vacances au Canada pour voir ce que vous en pensez et comment vous vous y sentez. Dans tous les cas, je suis certaine que ton copain et toi trouverez une solution à force d'en parler ensemble :)

    1. Merci beaucoup pour ton gentil commentaire qui m’a fait super plaisir ! Je suis ravie qu’une sélection Hellocoton t’ait permis de découvrir mon blog et que cet article t’ait autant plu :)

      Le brunch, c’est la vie ;) J’adorais déjà ça quand on vivait à Paris, mais depuis qu’on est ici, c’est devenu carrément indispensable à mon équilibre ;)

  10. Très beau bilan ! J’adore ta façon d’écrire ! Avec le chéri, on aimerait beaucoup visiter Montréal et le Quebec, partir après nos études respectives dans 1 ans pour tenter de vivre quelque chose ici.
    Je lui ferais lire l’article :-)

    Belle journée a toi Sonia <3

    1. Merci beaucoup pour ton adorable commentaire <3 Ca me fait super plaisir que tu aimes autant ma façon d'écrire :)

      Je vous souhaite de tout coeur, à ton chéri et à toi, de pouvoir vivre une expérience comme celle-ci après vos études, et si lui faire lire mon article vous aide dans votre décision et vos démarches, j'en serai la première ravie ;)

      Très belle journée à toi aussi <3

  11. Coucou Boomette,
    Depuis près de deux ans je suis expat en Belgique et je suis loin d’avoir eu la chance d’avoir vécu une aussi chouette experience que la tienne. Bon, en même temps la Belgique, fallait s’y attendre! Cependant, je me retrouve dans certains points notamment la « jeunesse retrouvée », les découvertes, les petits plaisirs comme ton Dollarama.
    Une chose est sûre : l’expatriation est une experience unique, qui renforce les liens avec son partenaire et qui peut mener à un mariage hors du commun comme le tien (nous, ce sera le pacs … chacun son truc héhé).
    Quoi qu’il en soit, une chose est sûre : plus jamais de ma vie je ne retourne vivre à Paris. D’ailleurs, nous envisageons de partir fin de l’année mais certainement pas pour revenir en région parisienne! Après ce sont les opportunités qui nous guident mais nous guidons les opportunités parisiennes à ne pas venir vers nous LOL
    Merci pour ce joli billet petit caribou!
    Bisette

    1. Coucou Sandra <3

      Comme je te le disais il y a quelques temps, je suis vraiment désolée pour toi que ton expérience d'expatriation en Belgique n'est pas été aussi positive que tu l'aurais voulu :( Malgré tout, vous avez tenu le coup et toujours envie d'aller explorer d'autres horizons, et ça, je trouve ça vraiment génial !

      Félicitations pour votre PACS ! Je vous souhaite encore plein de bonheur dans votre vie à deux :) Et je te rejoins sur le fait que l'expatriation à deux renforce énormément les liens, que l'expérience soit positive ou négative !

      Haha, je comprends très bien ce que tu veux dire pour la région parisienne (même si je reste une amoureuse inconditionnelle de Paris <3 ). C'est sûr que quand on veut partir à tout prix on est plus ou moins obligés de suivre les opportunités qui se présentent à nous (c'est d'ailleurs ce qui nous a conduits à Montréal : ce n'était pas du tout notre premier choix !), mais il y en a certaines qu'on peut laisser passer sans regret ;)

      Avec plaisir pour le billet ! Je suis ravie qu'il t'ait autant plu :)

      Plein de bisous ma jolie <3

  12. Le Canada est un pays exceptionnel. Et concernant le froid, je suis aussi extrêmement frileuse, et j’ai dormis dans un duvet, sous une tente par – 37° ! Et j’ai réussi à avoir chaud dans mon duvet ! Bon c’est pas du duvet de camping d’été hein, mais justement, avec le bon équipement (que nous n’avons pas chez nous) on n’a vraiment pas froid. D’ailleurs ce n’est pas le même froid. J’ai dormi sous cette tente car nous avons fait une excursion d’une semaine en chien de traineau, avec nuits dans un petit camp donc, cette semaine restera gravée à vie ! Si tu en as l’occasion (et que ça te plait), c’est magique !
    Votre aventure Canadienne est super jolie, j’espère qu’elle durera aussi longtemps que vous le souhaitez !

    1. Merci beaucoup pour ton gentil commentaire <3 J'espère aussi qu'on pourra rester au Canada aussi longtemps qu'on le voudra :)

      Je ne pourrais pas être plus d'accord avec toi concernant les températures ! Le froid canadien est très différent du froid auquel on est habitués en Europe, et avec un équipement adéquat, on n'a pas froid du tout, même par des températures extrêmes ! Mais c'est vraiment une chose qu'il faut vivre pour la comprendre à mon sens :)

      C'est drôle que tu évoques les excursions en chien de traîneau, parce qu'on y pensait justement pour l'hiver prochain ! J'ai lu et entendu tellement d'expériences positives que ça m'a donné très envie d'essayer aussi :) Merci beaucoup pour ton conseil <3

  13. Superbe article ! Et surtout superbe conclusion !!! Jeune et une folle envie de vivre !! C’est sans doute la phrase la plus importante de l’article !
    Mais merci pour ces belles descriptions de Montréal !! Ca donne envie d’y aller ne serait ce que pour les vacances !

  14. Ah la Canada… Un rêve ! J’espère un jour y mettre au moins un pied, juste le temps de quelques jours, et j’aimerais encore plus moi aussi, y poser ma valise ! Merci pour ce petit « bilan » je cherche souvent ce genre d’articles et pour une fois il n’est pas déprimant !

    1. Avec plaisir pour l’article-bilan ! Je suis contente qu’il corresponde à ce que tu recherchais et qu’il t’ait autant plu :)
      C’est drôle que tu tombes souvent sur des articles déprimants à ce sujet : je lis beaucoup d’articles positifs sur l’expatriation au Canada pourtant ! A tel point que je me dis que ça doit aussi jouer sur l’image très « Bisounoursland » (et complètement irréaliste) que certain(e)s peuvent avoir du Canada.

      Je te souhaite de tout coeur de pouvoir venir au Canada un jour toi aussi, que ce soit en vacances ou pour t’y installer :)

  15. Bonjour bonjour,

    Je viens de lire ton article avec attention et je n’ai absolument rien raté.

    Je vais partir le 1er octobre à Montréal pour une durée de 7 mois. Maintenant que j’ai le VISA, que j’ai mon stage, un petit travail étudiant en plus, l’appartement et le billet d’avion (oura)… Je me suis demandée? « Ah oui mais Marie, tu vas peut-être pas prendre tes robes et tes ballerines du sud de la France pour aller passer un hiver là-bas! ».

    J’ai effectivement pensé qu’il me faudrait faire des achats vêtements, entre autre blouson et chaussures. Mais voilà, je ne sais absolument pas quoi choisir et les prix sont élevés. De plus, je n’aimerais pas passer pour la touriste française avec une Canada Goose à 900 dollars ca.

    Du coup, aurais-tu un conseil à me donner pour cet investissement? Je sais déjà que je vais acheter tout ça là-bas, mais si je savais où aller. Si je mets 2 heures pour trouver un parapluie (haha), qu’est ce que ça va être pour un manteau??!!

    En tous cas, ton article me motive encore plus. Je suis très excitée à l’idée de partir et de découvrir ce pays. J’aimerais aussi voyager comme tu l’as fait. Bref, il me tarde!

    Merci pour cet article et pour tes conseils!

    Xx

    1. Bonjour Marie :)

      Je suis ravie que cet article t’ait plu et que tu n’en aies pas loupé une seule miette ;) J’en ai écrit plusieurs autres à ce sujet si jamais ça t’intéresse : tu pourras y trouver des informations qui te seront utiles pour préparer ton départ, mais aussi à ton arrivée au Canada :) Je te mets les liens au cas où :

      http://mamzelleboom.com/2015/04/07/partir-s-installer-a-montreal-quebec-canada-mes-premiers-pas-et-premieres-impressions/

      http://mamzelleboom.com/2015/04/14/lifestyle-alimentation-nourriture-langue-communication-anglais-francais-vie-sociale-expat-montreal-quebec-canada/

      http://mamzelleboom.com/2015/06/16/serres-d-exposition-du-jardin-botanique-de-montreal-et-exposition-papillons-en-liberte-espace-pour-la-vie/

      http://mamzelleboom.com/2015/07/29/visiter-ottawa-ontario-gatineau-quebec-capitale-du-canada-en-un-week-end-de-2-jours/

      Et bien sûr, d’autres articles suivront ;)

      Félicitations pour ton stage, ton job étudiant et ton visa ! 3 choses qui ne sont pas forcément faciles à obtenir, mais que tu as pourtant réussi à avoir : bravo ! J’espère que tu te plairas autant que nous à Montréal :)

      Concernant les vêtements et l’équipement pour affronter le froid, je te conseille au contraire de tout acheter en France : tu trouveras de supers produits très efficaces, et beaucoup moins chers qu’au Canada, chez Décathlon (au rayon ski). Avant de partir, on s’était aussi dit qu’on trouverait plus facilement et à des prix plus abordables un équipement contre le froid ici … mais après avoir lu plusieurs avis sur Internet qui conseillaient justement de s’équiper chez Décathlon avant de partir, on a opté pour cette solution. Et avec le recul, on ne le regrette pas du tout, et on le conseille à tous ceux qui veulent venir passer (au moins) un hiver ici :)

      J’espère t’avoir un peu aidée, mais n’hésite pas si tu as d’autres questions surtout ! Et si jamais tu veux aller boire un café pour discuter à ton arrivée à Montréal, fais-moi signe :)

      1. Merci pour ta réponse qui est super complète. C’est vraiment très gentil de prendre le temps de répondre!

        Je vais aller lire les 4 autres articles sur le Canada et je continuerais à lire tous les autres. Je trouve que c’est très intéressant et honnête.

        Je n’aurais jamais eu l’idée d’aller chez Décathlon pour me fournir en vêtement chaud. Mais tu as raison, je vais y aller pour voir et demander conseils aux vendeurs. J’avais regardé un peu des marques canadiennes, mais HORS DE PRIX. Je ne veux pas mettre trop d’argent déjà qu’au début le budget va vite partir…!

        Donc encore merci, je raconterais moi même mon histoire Canadienne. Elles sont toutes uniques :) C’est vraiment gentil pour le café!

        Merci encore, très bonne journée :)

        1. Avec plaisir pour la réponse ! C’est quand même la moindre des choses de ne pas te laisser parler toute seule ;)

          Je suis contente que mes articles sur le Canada te plaisent autant et qu’ils te soient utiles :) Je te rejoins complètement sur le fait que chaque expérience est unique, et je lirai la tienne avec plaisir si tu décides de la partager aussi :)

          Je te confirme que les marques canadiennes sont hors de prix, et que tu trouveras tout aussi bien pour 4 à 5 fois moins cher chez Décathlon :)

          Très bonne journée (ou soirée ;) ) à toi aussi, et à très bientôt j’espère !

  16. Cet article est génial et j’ai envie de m’expatrier moi aussi! Mais bon l’amoureux ne voudra JAMAAAAAAAIS de la vie ! Mais j’en ai tellement envie. Vivre une autre culture, rencontrer des gens différents, plus sympathiques que les Français (oui, j’ai compris qu’on était vraiment pas tout le temps cool ici!)
    BREF je t’enviiiiiiie et merci de partager ça avec nous !! Et j’adore, le « mari » qui s’est glissé dans l’article, ça me rend toute bizarre pour toi, toute heureuse ! ^^
    Profitez à fond de tout ça ! En espérant que le camembert frenchy et le vin vous manquent juste un peu ;p

    xx

    1. Merci beaucoup ma belle <3 Je suis ravie que cet article t'ait autant plu :)

      Je comprends très bien ton envie d'aller explorer d'autres horizons et découvrir d'autres cultures, et j'espère qu'avec le temps tu finiras par convaincre ton amoureux de te suivre dans cette aventure :)

      Avec plaisir pour le partage ! J'adore vous raconter mes découvertes et mes expériences, et je suis ravie que vous aimiez ça tout autant que moi <3

      Haha, je commence à peine à m'habituer à dire "mon mari" ... ça me fait encore tout drôle :D Mais je trouve ça tellement chou que notre mariage te rende si heureuse pour moi <3 Tu es un coeur !

      Compte sur nous pour profiter au maximum de notre expérience canadienne ! Et si ça peut te rassurer, on consomme encore vin, baguette et camembert de temps en temps ... mais c'est clair qu'on préfèrerait pouvoir le faire à des prix plus raisonnables :D

  17. Superbe recit drole et touchant et realiste.
    Je souhaite y aller UN jour Mais Je suis une expat londonienne maintenant et je NE veux plus revenir vivre en France pour l’instant.
    Ce que Je constate cest qui les gens sont plus positifs ailleurs…
    Xoxo

    Cookie

    1. Merci beaucoup pour tes gentils compliments sur mon article <3 Je suis ravie qu'il t'ait autant plu :)

      Je te rejoins complètement sur le fait que dans certains pays, en particulier dans les pays anglo-saxons, les gens sont généralement bien plus positifs qu'en France. C'est d'ailleurs l'une des (nombreuses) choses que j'apprécie énormément au Québec !

      J'aurais adoré m'expatrier à Londres moi aussi : profites-en bien ! Tu auras tout le temps d'essayer le Canada plus tard ;)

      xoxo

  18. Toutes mes félicitations pour votre mariage : c’est vrai que dans l’article lorsque je lisais  » mon mari » je me disais  » tiens d’habitude ce mot n’était pas là :-) ». J’aime aussi bp lire tes comptes rendus sur le Québec. Je ne suis pas aventurière donc moi ça ne me donne pas envie d’y vivre ( ni là ni ailleurs non plus) mais par contre y aller en vacances pourquoi pas ? Grâce à toi on voit que c’est un chouette pays et le fait de partager tes conseils peut aider bp de monde. D’ailleurs dans un de tes articles tu soulignais le fait que pour être sûr ( ou presque) de trouver un travail il fallait être bilingue contrairement à ce qu’on pourrait penser. Bref bel article alors continuez à bien profiter et plein de bonheur avec ton « Tchoum » en espérant ne pas me tromper de mot !!!
    Bises

    1. Merci beaucoup pour tes gentils mots de félicitations qui m’ont fait super plaisir <3

      Je suis ravie que mes articles sur mon expatriation au Québec te plaisent autant ! Je comprends très bien qu'on n'ait pas le même tempérament que moi, et que certaines personnes n'aient absolument aucune envie de s'expatrier. Il faut de tout pour faire un monde, et l'essentiel est de faire des choix de vie qui nous correspondent et qui nous rendent heureux :)

      Rien ne me fait plus plaisir de penser que mes articles peuvent être utiles à certain(e)s : c'est avant tout pour ça que je les écris, ainsi que pour le plaisir de partager mon expérience avec vous :)

      Haha, "chum" se prononce plutôt "tcheum" ici, mais tu n'étais vraiment pas loin ;) En plus il me semble que ça dépend aussi des régions :)

      Encore merci pour ton gentil commentaire qui 'ma fait très plaisir !

      Bises <3

  19. Ca va bientôt faire un an que je suis venue à Montreal, et ces dernières semaines je ne fais qu’en parler. J’aime tellement cette ville.

    euh….

    Ben…..

    Je voulais te laisser un super long commentaire, mais je sais finalement plus quoi te dire d’autre ^^
    Chouette article !

    :D

    * je sors*

    1. Merci beaucoup <3 Je suis contente que cet article t'ait autant plu :)

      Et ne t'inquiète pas, tu n'as pas besoin d'en dire plus : ton commentaire m'a déjà fait très plaisir ;)

      Je te souhaite de tout coeur d'avoir très bientôt l'occasion de revenir faire un tour à Montréal ! Et j'espère que ce jour-là, tu penseras à me faire signe pour qu'on aille se boire un verre ou un café ;)

  20. C’est marrant en lisant ton poste je me revois totalement, tout ce que tu dis est tellement véridique ces questions à la con que l’on se pose, ces choses qui nous paraissent tellement logique en France ét qui l’est pas du tout ici – tous ces petits écureuils partout ét ce magasin Pound world où on achète tout à 1 livre. Ca me fait du bien de lire une blogueuse expatriée qui passe par les mêmes etapes même si elle est au bout du monde ! j’en suis à 9 mois ( une grossesse haha ) et il sera temps pour moi de dresser le bilan aussi avec des points négatifs des difficultés mais tellement de point positifs en se disant qu’on a aucun regret !

    Des bisous <3

    1. Haha, je suis contente que cet article t’ait rappelé des souvenirs de tes premiers moments d’expatriée en Grande-Bretagne ;) C’est vrai que peu importe le pays de destination, on retrouve certaines expériences et sensations communes chez tous les expatriés, et du coup j’aime beaucoup moi aussi lire les expériences des autres à ce sujet, même s’ils n’ont pas du tout atterri au même endroit que moi :)

      J’espère que tu accoucheras bientôt de ton bébé-bilan des 9 mois, et je te lirai avec le plus grand plaisir si c’est le cas :)

      Des bisous ma jolie <3

  21. Bonjour Sonia,

    Heureuse de savoir que venir vivre ici t’a permis de prendre un nouveau souffle. C’est vrai qu’avec les saisons qui changent, on est toujours dans l’extrême ici et on ne s’ennuie pas. Si ça peut te rassurer, le printemps 2015 a été exceptionnellement pourri ! Ce n’est pas toujours aussi pluvieux et froid ? on a parfois de beaux printemps, je te souhaite d’en vivre un et de pouvoir sortir tes gougounes en avril.

    En passant, bravo pour ton blogue, bien écrit, bien nuancé. As-tu réussi à trouver des eaux florales à Montréal ? Parce que moi, je n’en trouve nulle part, sauf les classiques bleuet, rose, hamamelis, menthe. Je ne trouve pas celles au citron, pamplemousse, etc. Tu les commandes par Internet du coup ?

    Je te souhaite que les prochaines années au Québec te soient encore meilleures que ces fabuleux premiers mois ?

    1. Coucou Alex :)

      Merci beaucoup pour ton gentil commentaire qui m’a fait super plaisir <3

      C'est drôle, les Québecois que je côtoie m'ont dit que l'hiver 2015 avait été particulièrement rude, mais ils ne m'ont pas dit que le printemps 2015 avait été particulièrement pourri. J'espère que les printemps suivants le seront un peu moins, et que je pourrai effectivement sortir mes gougounes en avril un jour ;)
      (Ton commentaire m'a fait sourire parce que j'ai appris la signification du mot "gougoune" il y a quelques semaines à peine, grâce à l'une de mes collègues ;) )

      Je suis ravie que mon blog t'ait autant plu, et j'espère que tu reviendras me lire avec plaisir :) A Montréal, j'ai trouvé des eaux florales dans des boutiques de produits naturels, ainsi que dans des boutiques de produits orientaux. Mais c'est vrai qu'il y a assez peu de choix :/ Je n'ai pas encore vu d'hydrolat de citron ou de pamplemousse par exemple, et du coup je m'en passe : je fais avec les produits que je trouve :) J'ai vu qu'on pouvait en commander sur Internet, mais je trouve que ça revient cher et que ça ne vaut pas le coup. Si jamais je finis par tomber sur un bon plan, je te tiens au courant ;)

      Merci encore pour ton adorable commentaire qui m'a fait chaud au coeur <3

  22. Ok ok Sonia, tu m’as donné envie de courir vivre à Montréal.
    Surtout que je connais des gens dans le même cas que vous, et qui ne sont plus jamais revenus, juste pour des vacances.
    C’est l’histoire des 10 ans de plus dont tu parles dans laquelle je me suis complètement retrouvée (et pourtant je ne prends pas le métro:))!

    Bises ma jolie

    1. Tant mieux si mon article t’a donné envie de venir découvrir Montréal, et pourquoi pas même t’y installer avec ta petite tribu :)

      On rencontre beaucoup d’Européens qui sont venus s’installer ici et qui ne sont plus jamais repartis … mais on en voit aussi qui sont soulagés de repartir en France au bout d’1 ou 2 ans. C’est avant tout une question de personnalité et d’envies. Mais te connaissant un peu, je pense sincèrement que tu te plairais beaucoup ici :)

      Concernant nos sentiments vis-à-vis de Paris, je pense qu’on a exactement les mêmes toi et moi : c’est une ville que j’aime profondément et dans laquelle j’ai adoré vivre, mais qui m’a malgré tout usée et fatiguée. Paris et moi, c’est un peu « Je t’aime, moi non plus », et j’ai cru comprendre lorsqu’on en avait discuté que tu ressentais la même chose, et pour les mêmes raisons ;)

      Plein de bisous ma jolie <3

  23. J’aime beaucoup lire les commentaires de personnes qui sont installées à Montréal (ou au Québec) depuis peu, ça me permet de voir ma ville sous un autre jour! Ça fait 5 ans que je passe la majorité de mon temps à Montréal (j’y vit officiellement depuis 2 ans, je suis originaire d’une petite municipalité québécoise), et j’admets que je ne connais pas beaucoup ma ville encore, il faut vraiment que j’ose l’explorer d’avantage…

    Heureuse de voir que tu te plaises et bonne chance pour la suite! :)

    1. Merci beaucoup pour ton gentil commentaire <3 Je suis ravie que mon article t'ait plu :)

      Montréal est une ville tellement vivante qu'on met du temps à en avoir exploré tous les recoins, même quand on passe du temps à essayer de la découvrir :)

      N'hésite pas à me dire si tu veux aller boire un verre ou un café un jour ! Ca sera avec le plus grand plaisir :)

      A très bientôt j'espère !

  24. Super ton article ! On voit que tu as une pêche d’enfer et que c’était vraiment une excellente décision ! (J’ai souri en lisant la motivation « probablement perdue » entre le RER et la ligne 13 car c’est mon quotidien … ou presque …)
    Profites-en bien et continue à nous faire rêver !

    1. Merci beaucoup ! Je suis ravie que mon article-bilan sur mes 6 premiers mois à Montréal t’ait autant plu :)

      Haha, le RER B a été mon quotidien pendant quasiment 2 ans si ça peut te consoler ;) J’ai la chance de ne pas avoir eu à prendre la ligne 13 tous les jours, mais le peu que j’en ai connu en heure de pointe m’a largement suffi :D

      Profite bien de Paris ! Malgré tous ses inconvénients, c’est une ville que j’aime profondément, et dans laquelle j’ai adoré vivre :)

  25. Super article Sonia ! Contente de voir que tout se passe bien pour vous. Mais bon à mon avis tu es une personne très ouverte, ça aide pour s’intégrer dans un autre mode de vie :-)
    Dis-moi, vous êtes partis sans avoir d’emploi sur place ? Possible de passer l’immigration, de louer un appart’ en disant qu’on vient s’installer ?
    Le chéri a eu il y a quelques temps une proposition aux Etats Unis, j’aurais pu éventuellement suivre mais pas travailler (en tout cas pas avant un moment…et sans certitude de pouvoir le faire un jour), c’est peut-être plus souple au Canada ?
    Bisous.

    1. Merci beaucoup Aurélie ! Ca me fait super plaisir que cet article t’ait plu :)

      On est partis avec l’assurance d’avoir un travail sur place pour mon copain (à l’époque on n’était pas mariés, et c’est un détail important pour l’immigration au Canada versus aux Etats-Unis), mais aucune certitude pour moi. Mais tu peux très bien arriver au Canada sans avoir d’emploi sur place : les visas sont juste différents :)

      Je ne sais pas si tu le sais, mais notre rêve, c’était plutôt d’aller nous installer aux Etats-Unis. Sauf qu’après plus de 2 ans à essayer, on a fini par se décider pour le Canada, qui est quand même beaucoup plus facile d’accès. Les visas canadiens s’obtiennent plus facilement, et ils ne sont pas aussi contraignants que les visas américains : comme vous, en cherchant à partir aux Etats-Unis, on avait été confrontés au fait que l’un de nous deux ne pourrait pas travailler, qu’il faudrait obligatoirement être mariés pour pouvoir partir à 2 (au Canada, on reconnaît les « conjoints de fait » … mais pas aux Etats-Unis, où seul le mariage fait loi !), etc.

      Au final, le Canada était un peu un second choix pour nous : on a opté pour le Canada parce qu’on voulait s’installer en pays anglophone, et parce qu’on était attirés par la proximité des Etats-Unis. Mais vivre au Canada n’était pas vraiment notre rêve, et on ne pensait pas s’y plaire autant. Comme quoi, des fois, il faut juste oser, on peut être surpris :)

      Bref, désolée de te raconter ma vie, c’était juste pour te donner le contexte et te confirmer que oui, les lois sur l’immigration sont beaucoup plus souples au Canada qu’aux Etats-Unis, et que si vous voulez venir passer un temps plus ou moins long en Amérique du Nord, vous aurez plus de facilités à vous installer dans de bonnes conditions au Canada qu’aux Etats-Unis (sauf coup de bol monstre, genre si l’un de vous est recruté par l’une des 5 plus grandes entreprises américaines, ou si vous avez quelques centaines de milliers de dollars à investir dans le pays ;) ).

      N’hésite pas à m’envoyer un mail si tu as d’autres questions plus personnelles à me poser : je serais ravie de pouvoir vous aider du mieux que je peux :)

      Gros bisous <3

      1. Merci pour les explications Sonia ! Je vois que vous avez été confrontés au même problème que nous pour les US (bon en même temps on ne s’est pas creusés la tête pour trouver des alternatives, je trouvais que le job proposé à mon chéri était un peu bancal et puis le mien me plait pour l’instant donc on n’a pas cherché plus loin.). Mais bon la vie est faite d’opportunités et tout peut changer du jour au lendemain donc sait-on jamais ;-) En tout cas le Canada ça m’avait bien plu, ça m’a l’air d’être un endroit où il fait bon vivre et ton témoignage me conforte dans cette idée.
        Gros bisous !

        1. Avec plaisir pour les explications :)

          Je suis entièrement d’accord avec toi quand tu dis que la vie est faite d’opportunités qu’il faut savoir saisir (ou pas ;) ), et que tout peut changer très vite !

          Je ne pensais pas qu’on se plairait autant au Canada, mais oui, je te confirme que c’est vraiment un pays dans lequel il fait bon vivre. Si jamais vous décidez de venir y passer un temps plus ou moins long et que vous avez besoin de quoi que ce soit, ma boîte mail te sera toujours ouverte :)

          Gros bisous <3

  26. Ah oui les joies du début! <3 :D Les palpitations quand on découvre une habitude/un magasin/de la nourriture qu'on aura jamais en France! Galérer avec son plan et les recherches google le temps de se repérer enfin les premiers jours (sans parler de tout convertir en euros au supermarché et d'en devenir folle).
    Sortir de sa zone de confort et enfin oser faire des choses qu'on ne fera pas dans notre vie française.
    Et puis c'est vrai qu'à un moment ou à un autre, la routine du quotidien s'installe, c'est inévitable, mais on arrive toujours à apprécier de pouvoir marcher dans telle rue/traverser la ville pour aller bosser et regarder autour de soi sans jamais se lasser du paysage, puis sourire en se disant, qu'on a réussi à s'installer et que c'est une nouvelle vie très excitante!
    Pfiou, ça me manque tout ça, j'ai hâte de pouvoir repartir!

    S'il y a bien quelque chose qui surpasse tout quand on part vivre quelque temps à l'étranger, c'est bien de se construire des liens avec des personnes du monde entier et de partager sa culture, d'en apprendre de l'autre, de rire des habitudes qui nous paraissent farfelues mais qui sont naturelles pour l'autre. Je vais m'arrêter là, la nostalgie m'envahie!

    Et, de même, je ne parle jamais autant à mes parents que quand je suis à l'étranger, c'est fou!

    Merci pour cet article! Il m'a fait frissonner de nostalgie!
    Gros bisous <3

    1. Avec plaisir pour l’article ! Je suis ravie qu’il t’ait autant plu :)

      J’en conclus que tu as déjà vécu à l’étranger toi aussi ;) Tu es partie où ? Tu y es restée combien de temps ?

      Même s’il y a évidemment des inconvénients et des aspects qui sont moins sympas que d’autres, je trouve que l’expatriation est une expérience formidable et extrêmement enrichissante :)

      Gros bisous <3

      1.  Je passe mon temps à dire à mon entourage de partir quelques mois à l’étranger car c’est à faire au moins une fois dans sa vie, on en apprend tellement! 
        De mon côté, en 2012, je me suis mise en gap year entre deux diplômes et je suis partie en Australie pendant 8 mois, en PVT. Puis, j’ai eu l’opportuné de faire des stages pendant les études (2 mois à Londres et 6 mois à Trinidad and Tobago ( petite île au sud des Caraïbes dont je ne connaissais pas l’existence quelques mois avant mon départ )). Mon seul regret sera de ne pas m’être lancée dans un semestre d’échange avec une université étrangère. J’ai une connaissance qui passe un an dans une université américaine et je l’envie tellement! En dehors du fait déjà top de vivre aux USA, elle est dans une université comme on en voit dans les films avec le campus énorme, les essais interminables à rendre, les fêtes étudiantes version USA et le spring Break à Punta Cana. Sans parler des échanges interculturels, bref, après être rentrée en France depuis 6 mois, la bougeotte revient! En attendant’ ne me nourrie des voyages des autres :)

        Gros bisous <3

        Ps: je m'excuse d'avance si tu reçois trente commentaires de ce genre, mon telephone a beugué, j'ai du changer de support mais avant j'ai quand même insister plein de fois

        1. Ne t’inquiète pas : je n’ai reçu ton commentaire qu’une seule fois, et au pire, j’aurais tout simplement supprimé les doublons ;)

          Je suis complètement d’accord avec toi : je me dis aussi que l’expatriation est une expérience tellement enrichissante que tout le monde devrait pouvoir la vivre au moins une fois dans sa vie ! Mais d’un autre côté, je suppose que c’est une expérience qui ne conviendrait pas à tout le monde non plus :)

          Waouw, trop cool ! Tu as pas mal bougé :)
          J’ai moi aussi le virus de la bougeotte, et même si on me disait il y a plusieurs années que ça me passerait avec le temps, cette prophétie ne s’est toujours pas réalisée ;) Du coup, je comprends très bien que 6 mois après ton retour en France, tu aies déjà envie de repartir : je serais dans le même état que toi ;)

          Ca nous fait encore un point commun de plus du coup ;)

          Gros bisous <3

Envie de me laisser un petit mot doux (ou pas) ?