Blog Beauté, Maquillage, Cosmétiques

Le maquillage et moi : passion ou prison ?

Se maquiller une seule moitié du visage : quelle drôle d’idée, pas vrai ? Ou peut-être pas tant que ça. C’est ce qu’ont fait beaucoup de blogueuses qui ont participé à la série d’articles « Les blogueuses et le makeup » organisée par Amandine et Chacha sur le blog En Mode Gonzesse. Et c’est ce qu’a fait la YouTubeuse NikkieTutorials dans sa vidéo « The Power of Makeup! » pour montrer le pouvoir de transformation du maquillage. Autant d’initiatives qui m’ont fait réfléchir, m’interroger sur mon rapport au maquillage, et me rendre compte de son ambiguité. Comme vous avez été plusieurs à me poser des questions à ce sujet et à me taguer pour « The Power of Makeup Challenge », je me suis dit que la thématique vous intéressait, que vous aimeriez en apprendre plus sur mon rapport au maquillage, et j’ai donc décidé d’aborder le sujet dans un article un peu différent de ceux que je vous propose habituellement !

Produits de maquillage Lili Rouge cosmetics

Le maquillage, pour moi, est avant tout une passion. Je ne passerais pas des heures entières chaque semaine à regarder les nouvelles collections, courir les magasins pour faire des swatch, prendre des photos, écrire des articles et tourner des vidéos si ça n’était pas le cas. J’aime découvrir les produits, essayer toutes les textures, revisiter des basiques ou sortir de ma zone de confort et tenter de nouvelles associations de couleurs. Je me maquille avant tout par plaisir, parce que j’aime ça et, qu’il faut bien le dire, le maquillage, c’est tellement fun !

Pourtant, depuis que j’ai commencé à me maquiller, mon rapport au maquillage a énormément changé. Et je ne peux pas le nier : aujourd’hui, certains jours, je ne me sens pas libre de ne pas me maquiller. Quand je travaille, par exemple. Aller au bureau sans m’être maquillée, pour moi, ça serait à peu près comme y aller en pyjama. Impensable, donc. Me maquiller m’aide à me sentir plus confiante, plus sûre de moi, plus sereine. Parce que mes imperfections sont camouflées (ou au moins atténuées), parce que je suis mise en valeur, parce que je me sens plus jolie, et parce que ça me vieillit et me donne plus de crédibilité, aussi. Au départ, me maquiller systématiquement pour aller travailler était donc censé me faire me sentir mieux – et ça a été le cas. Mais petit à petit, sans que je m’en rende vraiment compte, je me suis habituée à me voir maquillée en permanence (ou quasiment), et aller travailler sans un minimum de camouflage est devenu absolument hors de question. Certains jours, je me passerais bien de me maquiller, mais je me sens obligée de le faire, parce que je ne m’imagine pas aller au bureau la peau nue, le cerne à l’air. Et je regrette un peu ces années où je ne me maquillais que par envie, et où je pouvais passer plusieurs semaines sans le moindre gramme de maquillage sur le visage. Ou mettre du rouge à lèvres sans me maquiller le teint (une hérésie, je sais). Qu’est-ce que c’était bon de se sentir libre !

Le-maquillage-et-moi-passion-ou-prison-avant-apres-sans-avec-moitie-du-visage-maquillee

Me maquiller m’a aidée à me sentir mieux, plus jolie, plus sereine, mais en un sens, et de façon complètement paradoxale, je pense qu’il a aussi renforcé mes complexes et mes insécurités. Parce que camoufler ses imperfections (boutons, rougeurs, cernes), c’est aussi se rendre compte à quel point elles sont présentes. A quel point, au final, au naturel, on n’est pas si jolie. C’est prendre pleinement conscience de ses défauts, voire se découvrir des imperfections qu’on n’avait encore jamais vues jusque-là.

Le maquillage est pour moi une passion, c’est indéniable : chaque nouvelle collection me donne des papillons dans le ventre, je n’aurai jamais assez de fards à paupières et de vernis (qu’on se le dise !), et oui, je veux bien continuer à recevoir des rouges à lèvres par dizaine, merci. Mais au quotidien, petit à petit, sournoisement, le maquillage est aussi un peu devenu une prison. Parce que je me suis habituée à me voir maquillée, et que quand je ne le suis pas, je me sens vulnérable, exposée. Comme si j’étais complètement nue. Et mes grosses poussées d’acné hormonale il y a 2 ans n’ont clairement pas aidé.

Aujourd’hui, mon rapport au maquillage est donc complètement ambigu, et j’aimerais bien retrouver la simplicité et la sérénité des débuts. Me maquiller uniquement quand j’en ai envie, sans jamais me poser de questions. Revenir à un rapport au maquillage 100% passion. Mais à ce stade, est-il possible de revenir en arrière ? Souvent, je me dis que nonmais je ne désespère pas d’y arriver un jour malgré tout !

 

Et vous, quel est votre rapport au maquillage ? Passion pure ou passion et prison ?

 

signature mamzelle boom
Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+1Email this to someone

72 commentaires pour “Le maquillage et moi : passion ou prison ?

  1. Je n’avais pas connaissance de cette série d’articles. Mais hier j’ai suivi un lien sur twitter d’une chanteuse américaine dont le nom m’échappe. La vidéo était basée sur le même principe, un seul côté du visage maquillée (et à l’américaine avec le smoky de dingue sur un oeil avec faux cils, …) La personne ne se reconnaissait pas avec le maquillage. C’est vraiment fou ce qu’on peut arriver à faire avec le maquillage dont effectivement, je peux comprendre les questions que ça pose: prison, passion, besoin, identité, …
    Moi j’avais l’idée de faire un article montrant toute une semaine sur mon visage car en fait, je passe une très partie de la semaine sans maquillage même si je suis une fan de la couleur et de beauté. Cela peut paraître fou puisque je tiens un blog qui parle de beauté, mais c’est vrai. Je suis souvent nus du visage, je m’accepte sans et avec le maquillage.
    Bisou

    1. Je suis contente que mon article t’ait permis de découvrir ces différentes initiatives. Elles m’ont vraiment été utiles, dans le sens où elles m’ont fait réfléchir et réaliser que mon rapport au maquillage avait beaucoup évolué et qu’il était devenu complètement ambigu et paradoxal.

      Je ne trouve pas ça fou que tu passes une bonne partie de la semaine non maquillée : au contraire, je trouve ça génial ! C’est vraiment une excellente chose que tu arrives à te sentir bien dans ta peau que tu sois maquillée ou non, et j’aimerais bien pouvoir en dire autant ;)

      Je trouve aussi l’idée de « suivre ton visage » durant une semaine super intéressante ! J’espère que tu auras l’occasion de préparer un article sur ce principe, parce j’aimerais beaucoup lire :)

      Des bisous <3

  2. Ton article m’a vraiment touchée. Je me reconnais beaucoup dans ces lignes. Bravo pour cette jolie réflexion. Je te souhaite de retrouver cette confiance que tu sembles avoir perdu derrière ton correcteur. En ce qui me concerne, je te trouve jolie, même au naturel.Parce que les imperfections font ce que nous sommes.

    1. Je suis contente que mon article t’ait touchée et que tu t’y sois retrouvée, même si j’aimerais mieux pour toi que tu n’aies aucun complexe et que tu ne t’y sois pas reconnue du tout ;)

      C’est vrai que nos défauts et imperfections font partie de nous, mais je me suis tellement habituée à me voir sans que j’ai presque l’impression d’être plus moi-même en version camouflée qu’en version naturelle. Comme si la « vraie » moi était la version maquillée, et que je ne me reconnaissais pas (ou plus) dans la version naturelle. Complètement fou, hein ?

      1. Oui, je sais. J’ai beaucoup de mal à sortir avec mes boutons, mes cernes, etc. Il est vrai qu’au naturel, je me trouve aussi « moins moi » mais essaie déjà de rester en no make up les jours où tu ne sors pas ou que tu vas dans des endroits « à la cool »..c’est ce que je fais et d’ailleurs ça fait du bien à ma peau!

        1. En fait je ne me maquille que quand je vais travailler ou quand je vais en soirée, mais rien que ça, ça fait déjà au moins 5 jour sur 7 (souvent 6). Ca ne me dérange pas de sortir sans maquillage pour aller juste me balader ou faire mes courses, mais pour aller travailler, c’est juste impensable ! D’ailleurs, les seules fois où je passe plus de 2 jours d’affilée sans me maquiller, c’est quand je suis en vacances (et comme c’est pas près d’arriver avant longtemps … :D ). Je n’en suis pas (encore) au stade où je ne peux pas sortir de chez moi sans maquillage, mais je trouve que ça a déjà pris des proportions énormes :/

  3. Coucou Sonia,

    J’ai l’impression que ça fait une éternité que je ne t’ai pas laissé de commentaires !
    Cette réflexion, je me la suis faite plusieurs fois, parce que tantôt je n’imaginais pas sortir sans maquillage, tantôt je ne me maquillais plus. J’ai donc connu des phases assez opposées !
    Aujourd’hui je me maquille juste par envie et très rapidement. Au quotidien c’est : mascara, blush et rouge à lèvres ! Je n’ai pas le temps de plus, je me trouve joli et c’est parfait :)
    Tu as très belle, avec comme sans maquillage !

    Tendresse et baisers sucrés

    1. Coucou Bérengère :)

      Ne t’inquiète pas pour les commentaires : tu commentes quand tu en as l’envie et le temps ! Peu importe leur fréquence, tes commentaires me font toujours plaisir :)

      Comme toi, j’ai connu les 2 extrêmes, mais à des périodes de ma vie très différentes et très éloignées l’une de l’autre. Il faut dire aussi que j’ai une personnalité assez manichéenne, alors forcément … avec le juste milieu, j’ai du mal ;) Je suis contente de voir que tu as fini par trouver un équilibre qui te convient, et j’espère pouvoir en dire autant un jour :)

      Merci beaucoup pour tes gentils compliments <3 J'espère que j'arriverai un jour à me voir comme tu me vois et à me (re)trouver jolie sans maquillage aussi :)

      Plein de bisous <3

  4. coucou!
    super ton article, ça donne a réfléchir je trouve :) personnellement, le maquillage est une passion, je suis comme toi, j’adore aller swatcher, découvrir, tester des nouveaux produits, des nouvelles couleurs, mais depuis quelque années, je me maquille assez peu : bb cream, mascara, mais rouge à lèvres qui flash!
    maintenant, c’est par manque de temps surtout, mais d’envie aussi, parce que comme toi, je ne pouvais pas sortir la peau nue et que du coup je me maquillais beaucoup! et puis j’en ai eu marre ^^ maintenant les seules fois où je me maquille c’est quand je prépare des articles pour le blog ou que je sors, mais au quotidien, je fais léger!
    et je raconte encore ma vie ahaha! désolée ^^’
    bisous!

    1. Coucou :)

      Merci beaucoup pour ton gentil commentaire <3 Je suis ravie que cet article t'ait plu et qu'il t'ait fait réfléchir :)

      Je trouve ça super que tu aies réussi à ne plus te sentir obligée de te maquiller pour cacher ta peau nue, et j'espère pouvoir en faire autant un jour. Je pense que ce qui me retient le plus, ce sont les boutons que j'ai par périodes. Avec la peau maquillée, ils sont invisibles, mais si je ne suis pas maquillée, ils se voient et j'ai du mal à le supporter !

      Mais tu fais très bien de raconter ta vie ! Les commentaires sont faits pour ça, non ? ;) Et puis moi j'adore en apprendre plus sur toi, alors surtout, n'arrête pas ;)

      Gros bisous <3

      1. en tout cas même avec ta peau nue sur la photo, je te trouve très jolie! :) on a toutes des imperfections, que ce soit à 15, 25, 44 ou 29 ans! c’est triste mais c’est comme ça ^^ mais les imperfections font aussi partie de nous! Même si parfois on a envie de dire merde à nos cernes ahah, c’est clair que c’est dur parfois de rester avec ces marques qui peuvent être ‘génantes’ surtout si tu travailles dans un milieu comme la mode, la beauté… Je sais que moi qui bosse en communication, c’est beaucoup de paraître aussi à partir du moment ou tu sors de ton bureau ^^
        Tu es très belle, avec comme sans maquillage, et je te souhaite de retrouver la confiance que tu sembles avoir perdu derrière tes petits produits :) mais continue à nous faire des revues hihi!
        bisous <3

        1. Tu es trop gentille <3

          Moi j'ai vraiment du mal à me voir avec la peau complètement nue, parce que j'ai le teint trop irrégulier, avec des marbrures :( A la limite, mes cernes me dérangent moins, pour moi c'est juste un petit signe de fatigue, rien de bien grave. Mais ne pas avoir une peau un minimum uniforme me complexe énormément, surtout que j'ai l'impression qu'autour de moi toutes les femmes ont une peau parfaite sans maquillage (ce qui est probablement faux, mais c'est comme ça que je le ressens).

          Et tu as complètement raison : le domaine dans lequel on travaille joue aussi beaucoup ! Je suis responsable communication pour une marque de cosmétiques de luxe : autant te dire que je travaille dans un milieu essentiellement féminin où l'apparence compte beaucoup, alors forcément ... ;)

          Merci encore pour tes adorables mots qui m'ont beaucoup touchée <3 Et ne t'inquiète pas pour les revues : je ne compte pas arrêter de vous en faire, peu importe mon rapport au maquillage. J'aime trop vous préparer des articles de blog et des vidéos YouTube ;)

          Plein de bisous <3

  5. Tu es très bien sans maquillage. ;)

    Je pense que, comme tu le dis en fin d’article, à force de se voir maquillée, on oublie son vrai visage…

    Je ne me maquille pas le teint, même après plusieurs années à suivre des blogs/vidéos beauté. En effet, quand je vois les tuto maquillage et certains avant/après ça me fait peur : je me dis qu’on ne reconnait plus les personnes!!! Au final on maquille le teint, les yeux, la bouche et même les sourcils! Ce qui veut dire qu’à part peut-être l’iris des yeux, tout est faux de ce que la personne montre, elle est totalement plâtrée, du front au menton!
    Personnellement ça me fait plus peur que de montrer au monde mes cernes et mes rougeurs ;)

    1. Oooh, tu es trop mignonne <3 J'aimerais bien pouvoir me voir avec tes yeux et penser la même chose ;)

      C'est clair que le maquillage peut vraiment transformer le visage d'une personne, et je me suis d'ailleurs souvent fait la réflexion à propos de YouTubeuses (généralement américaines) : je n'en ai tout simplement pas reconnu certaines quand je les ai vues non maquillées au détour d'une vidéo (mais genre VRAIMENT pas - comme s'il s'agissait de 2 personnes complètement différentes). Heureusement, je n'en suis pas encore là, parce que même si je me maquille quasiment tous les jours, mon maquillage reste léger, et il ne transforme pas mon visage :)

      Je trouve ta façon de raisonner vraiment hyper saine, et de mon point de vue, c'est toi qui es dans le vrai ! Mais entre la théorie et la pratique ... il y a un sacré fossé, et je pense qu'il va me falloir un certain temps avant de réussir à (ré)appliquer ces principes auxquels je n'ai pourtant jamais cessé d'adhérer ;)

  6. Ton article est très touchant ! Je me sens un peu comme toi, dans une sorte de prison dorée. J’avais adoré l’article de Planète Beauté sur le maquillage. Finalement le make-up me donne confiance en moi, me permet de cacher ou d’atténuer ce que je n’aime pas et je réalise, c’est vrai, que je m’assume difficilement sans make-up. Je suis vraiment émue en te lisant, tes mots pourraient être les miens, je crois. Je t’envoie plein de bisous et je tiens à te dire que tu es magnifique, avec ou sans make-up, parce que tu dégages de la joie, de la bonne humeur et tu rayonnes :)

    1. Merci beaucoup Serena ! Je suis contente que cet article t’ait plu et touchée à ce point :)

      Ca me rassure de voir que je ne suis pas la seule à ressentir ça, même si, au final, j’aimerais mieux pour toi que tu n’aies aucun complexe et que tu ne te reconnaisses pas dans mes mots/maux ;)

      Merci mille fois pour tes adorables compliments qui m’ont beaucoup touchée <3 C'est d'ailleurs drôle que tu me dises ça, parce que c'est comme ça que je raisonne aussi pour les personnes qui m'entourent : je suis très sensible à ce qu'elles dégagent et à ce qu'elles me transmettent (leur joie de vivre, leur bonne humeur), et c'est souvent le principal critère qui fait que je les trouve belles (ou pas) :)

      Je te souhaite de tout coeur de t'affranchir de cette prison et de retrouver un rapport au maquillage plus simple et plus sain <3

  7. Tu es vraiment belle au naturelle et je suis sincère !! Tu as de très beaux yeux et un super teint que demander de plus ?! :D

    1. Tu es trop gentille <3 J'aimerais tellement pouvoir me voir à travers tes yeux et penser la même chose de moi :)

      Je suis d'accord concernant les yeux, mais pour le teint, non, vraiment ! C'est d'ailleurs ce qui me complexe le plus : mon teint irrégulier. J'ai la peau à la fois grasse (donc sujette aux boutons), sensible (elle rougit tout le temps pour trois fois rien) et qui marque (elle cicatrise mal), alors autant te dire que la plupart du temps ce n'est pas la joie :D Heureusement, avec un peu de fond de teint et de correcteur j'arrive à tout camoufler, mais avec la peau nue, ça se voit vraiment beaucoup (ou alors c'est juste moi qui fait une fixette là-dessus).

  8. J’ai exactement le même ressentis que toi. Par moment, j’aimerais juste sortir sans maquillage mais j’aurais l’impression que tous le monde me fixe, je suis loin d’avoir la peau parfaite, alors me maquiller, comme pour toi, me fait me sentir plus belle, avec une plus belle peau, mais finalement ce n’est qu’une facette.
    Pourtant j’adore me maquiller (bien que je me maquille très peu, je privilégie le teint) , j’aime voir les nouveautés, regarder les produits des USA et espérer qu’on les aura en France ahaha.
    Tous ça pour dire, que je comprend exactement ce que tu ressent envers le maquillage.
    Bisous ma belle xx ♥

    1. Effectivement, on est exactement pareilles de ce point de vue-là :)

      Et comme toi, c’est aussi le fait de sortir la peau nue qui me bloque : à la rigueur, je pourrais me passer de me maquiller les yeux et la bouche, mais le teint, c’est absolument hors de question ! Je ne désespère pas d’y arriver un jour, parce que ça serait quand même une sacrée libération :)

      Plein de bisous ma jolie <3

  9. un peu comme toi, le maquillage est devenue une prison et je crois que l’outil maquillage dont je suis la plus dépendante c’est l’anticernes, à force de s’y être habituée depuis des années je pourrais plus ne pas le mettre et parfois j’aimerais bien pourtant revenir au « naturel » lol mais dur dur… depuis peu également je me maquille les sourcils et j’arrive plus à m’en passer, je trouve que ça ouvre tellement le regard … en tout cas avec ou sans, tu reste très naturelle !
    des bisous sonia <3

    1. C’est exactement ça : une fois qu’on s’habitue (que ce soit à l’anticernes, au maquillage des sourcils ou au reste), je trouve ça super difficile de revenir en arrière ! Le maquillage nous permet de nous embellir, c’est évident, alors quand on se voit en version embellie quasiment en permanence, c’est dur de se revoir au naturel … et forcément, plus tu as tendance à avoir des imperfections (cernes, boutons, rougeurs, etc.), plus le contraste est grand, plus c’est difficile de s’accepter au naturel :/

      C’est vrai que même si je me maquille quasiment tous les jours, la majeure partie du temps, j’opte pour quelquechose de plutôt léger et naturel. J’adore me faire un maquillage un peu plus chargé de temps en temps, mais c’est loin d’être quotidien. Et ça n’est pas plus mal, parce que j’aurais peut-être encore plus de mal à m’accepter en version non maquillée sinon ;)

      Des bisous ma jolie <3

  10. Bonsoir,
    j’ai adoré ton article, sincèrement car je m’y retrouve totalement..!
    Je ne sais pas quoi dire de plus pour répondre à la question à la fin de ton article car tu as déjà tout dit si justement, je me sens moins seule du coup.
    Pour ma part, et c’est peut être idiot mais depuis que j’ai découvert un certain produit , l’anticerne de Nars qui camoufle si bien mes énormes cernes creusés et foncés et bien je ne me supporte plus du tout sans au point d’être mal à l’aise lorsque mon conjoint me regarde dans les yeux … C’est quand même fou ^^

    Je te trouves plus que sublime au naturel en tout cas.

    Pleins de bisous ! <3

    1. Coucou :)

      Je suis ravie que mon article t’ait autant plu et qu’il t’ait aidée à te sentir moins seule :)

      Je ne trouve pas ça idiot du tout ! Mais par contre je trouve ça triste :( Surtout que je suis certaine que ton conjoint t’aime telle que tu es et qu’il ne remarque même pas tes cernes ! Peut-être que tu devrais en parler avec lui ? Ca te rassurerait sans doute :) Il y a quelques temps, je disais à mon mari que je ne supportais plus de voir mon visage sans maquillage, et il m’a répondu très spontanément : « Mais pourquoi ? Ce visage-là, c’est celui dont je suis tombé amoureux. » C’est tellement évident, et pourtant ça m’a fait un choc, comme si je l’avais complètement oublié ! Et le fait qu’il me le rappelle m’a fait du bien :)

      Merci beaucoup pour tes gentils compliments <3 J'ai vraiment du mal à me voir sans maquillage, alors que je trouve toujours les autres femmes très jolies sans maquillage aussi ! Mais je suppose qu'on est toutes plus dures avec soi-même qu'avec les autres ;)

      Plein de bisous <3

  11. C’est vrai qu’une fois que l’on s’habitue à se maquiller, c’est dur de s’en passer, même pour aller au travail.
    Moi, c’est la maternité qui m’a fait changer. Depuis que ma fille est née, il m’arrive de sortir sans maquillage, ou alors juste avec un peu de mascara et c’est tout… Et tout le monde me trouve rayonnante !
    Donc finalement, j’ai l’impression, que si tu te sens bien, tu paraît belle pour les autres. Peu importe les artifices.

    1. Et je dirais même « surtout pour aller au travail » :) Quand je sors juste faire quelques courses je ne me mets pas autant de pression, mais aller au bureau la peau nue, c’est juste impossible pour moi :/

      Merci beaucoup d’avoir partagé ton histoire ici ! Je trouve ça super intéressant la façon dont la maternité a changé tes priorités et ta façon de voir les choses. C’est drôle, parce que j’ai l’impression que la maternité a des effets complètement opposés sur notre rapport à notre corps et notre apparence : certaines femmes, en devenant mères, relativisent complètement les problèmes d’apparence et se détachent du regard des autres, alors que d’autres, à l’inverse, se mettent une pression encore plus folle qu’avant pour perdre les kilos de grossesse au plus vite, être maman mais ne pas arrêter d’être une femme coquette et soignée pour autant, etc.

      Là où je te rejoins complètement, c’est que la confiance en soi et le fait de se sentir bien dans sa peau a une influence énorme sur ce qu’on dégage, et donc sur la façon dont les autres nous voient ! Les personnes qu’on trouve belles et rayonnantes sont souvent celles qui sont heureuses et épanouies, et qui nous transmettent leur joie et leurs ondes positives :) C’est complètement paradoxal, parce que c’est ce que je ressens vis-à-vis des personnes qui m’entourent, mais en ce qui me concerne, je me focalise toujours sur mes défauts et imperfections, et pas du tout sur le reste !

  12. Coucou Sonia,

    Très bon article! Cette déferlante de tags/articles et articles sur le « Pouvoir du maquillage » m’a également fait beaucoup réfléchir sur mon rapport au maquillage. Tes mots m’ont particulièrement touchée car tu décris en grande partie les impressions et peurs que j’ai.

    Je ne me maquille régulièrement que depuis un an et demi. Avant je ne possédais qu’un mascara et une petite palette dior de FAP, 2 RAL… bref cela ne comptait pas :p. Petit à petit je me suis rendue compte que le maquillage -complet- devenait trop systématique. Trop, car mon homme commençait à me dire que je n’avais pas besoin de cela, qu’il aimait que je sois nature… et ce sentiment grandissant d’insécurité au naturel alors qu’avant cela ne me serait jamais passé par la tête. Donc maintenant, je me raisonne. Et me force littéralement à ne pas me maquiller ou de façon très minimaliste certains jours (un peu les yeux, car cela a toujours été un plaisir de le faire).

    Il n’empêche que maintenant, 5 jours par semaine je me met du mascara, un petit gloss ou RAL (pas le rouge pétant, là je fais mon teint), du fard à paupière… en me limitant au correcteur la plupart du temps pour les cernes et mes petites rougeurs. Et si je devais faire tenir mon nécessaire à maquillage dans une main, je garderai mon mascara et mon cache-cernes. Ces cernes qui me donnent un air de zombie ambulant malgré 10 heures de sommeil, je n’ai jamais su les accepter.

    J’ai la chance de beaucoup travailler de la maison… j’imagine que la situation serait bien différente si je devais me présenter au bureau tous les matins. Quoi que… je travaille dans un univers de femmes (médico-social), donc beaucoup de femmes qui n’ont ni le droit de se maquiller ni de vernir leurs ongles. Autant dire que j’évite le look glamour! Je suis passée maître dans l’art du maquillé/pas maquillé… ou « je me suis levée comme ça, nah! » lol.

    Tout cela pour dire que cette relation au maquillage est bien compliquée! On l’aime mais il peut aussi nous faire déraper dans un cercle vicieux. Je me préoccupe aussi de l’image que je renvois avec mon maquillage… lors d’une première rencontre je ne me rien de trop extravagant. Je reste dans les clous, en mode « propre sur soi ». Nous savons toutes à quel point le maquillage peut influencer la perception qu’autrui sur nous.

    Au final, je suis reconnaissante d’avoir un chéri qui m’aime (me rend belle) au naturel mais qui pour autant s’attendri quand il me voit m’assoir à ma coiffeuse pour faire mumuse ;).

    Bises à toute !

    1. Coucou :)

      Merci beaucoup pour ton commentaire qui m’a énormément touchée <3 Je suis ravie que cet article t'ait autant plu et autant parlé :)

      Je te comprends tellement quand tu dis qu'aujourd'hui tu ressens une insécurité de plus en plus forte quand tu n'es pas maquillée, alors qu'avant ça ne te serait même pas passé par la tête ! Je me suis justement fait cette réflexion il y a quelques temps : depuis environ 3 ans, ça me paraît juste impensable d'aller travailler sans être maquillée, et je me demande toujours ce que mes collègues et supérieurs penseraient de moi si j'arrivais un matin le visage complètement nu. Alors qu'avant ça, j'allais travailler le visage complètement nu quasiment tous les jours, et je ne me demandais jamais ce que mes collègues ou supérieurs en pensaient ! Cette question ne me traversait même pas l'esprit ...

      Il m'arrive encore de sortir le visage complètement nu, mais jamais plus d'une à deux fois par semaine (puisque je travaille les 5 jours restants). Et il m'arrive souvent de me dire : "OUF, ce week-end, pas besoin de se maquiller !", alors que pourtant j'adore le maquillage ! Mais c'est devenu une telle obligation en semaine que certains week-ends, je suis juste soulagée de ne pas avoir à le faire ... Après, ça ne veut pas dire que je fais un ravalement de façade complet tous les jours de semaine non plus, hein ! J'opte généralement pour des maquillages simples et naturels ... mais je me maquille quand même un minimum ;)

      Je ne savais pas que tu travaillais dans le domaine médico-social :) Et effectivement, je pense que le milieu dans lequel on travaille joue énormément aussi ! Je suis responsable communication pour une marque de cosmétiques de luxe : autant te dire que je travaille dans un milieu essentiellement féminin aussi, mais où l'apparence compte beaucoup, alors forcément ... ;)

      Je n'en ai pas parlé dans cet article, mais c'est complètement vrai : la première fois que je rencontre quelqu'un, je fais toujours attention à avoir un maquillage (et une apparence de manière plus générale) très passe-partout, parce que je ne connais pas la personne en face et ne sais donc pas ce qu'elle pense ! Je crois que notre vrai problème c'est qu'on intellectualise et réfléchit trop, systématiquement, sur tout ! Les gens qui se posent moins de questions se posent bien moins de problèmes ;)

      Haha, mon mari est exactement comme ton chéri : il m'aime au naturel, mais il est toujours attendri de me voir faire joujou avec mon maquillage, ou quand j'ai mes yeux de petite fille le soir de Noël à chaque fois que j'ai un nouveau produit ou que j'ouvre un colis ;)

      Encore merci d'avoir partagé ton histoire ici ! J'ai trouvé tout ce que tu as dit hyper intéressant :)

      Plein de bisous <3

  13. J’aime énormément ta façon d’aborder ton article <3 Perso j'ai toujours été attirée par le maquillage, déjà petite pour m'occuper ma grand mère me laissait tripatouiller dans son vanity… Je me mettais du rouge à lèvres pétant sur les joues XD Magnifique ! Et à 13 ans j'ai tout de suite louché sur les cils de biche de mes copines… je me souviens que j'avais demandé la permission à mon papa pour me maquiller. Il m'a dit "Oui mais quoiqu'il arrive, n'oublie pas de rester naturelle". Et j'applique encore ça au quotidien… J'aime les maquillages élaborés, les teints de poupées… Mais je n'oublie pas qu'en-dessous, y'a moi et que si le maquillage sublime et donne confiance… Une fois que je l'enlève je dois rester la même. Mais c'est d'office un peu comme sortir sans se coiffer, les cheveux en pétard et la mèche à la Mary à tout prix XD Se maquiller ça donne d'office confiance… Et même, je suis trop coquette en fait, c'est une question d'habitude… je n'ai plus l'habitude de sortir sans maquillage alors même le matin quand j'ouvre au facteur en peignoir et sans make up ça me perturbe ! Enfin, très chouette article ! Ca me plairait bien de le faire aussi, je garde l'idée dans ma tête ! Et je viens de te raconter ma vie en commentaire… Haha ! Gros gros bisous Sonia, j'espère que tout va bien pour toi <3

    1. Merci beaucoup pour ton adorable commentaire, Eloïse <3 Je suis contente que cet article t'ait autant plu :)

      Haha, c'est drôle, parce que petite fille, j'étais exactement comme toi ! Et c'est aussi ma grand-mère qui m'a donné mes premiers produits de maquillage, quand j'étais haute comme 3 pommes pour que je joue avec ;) Puis vers 13 ans, j'ai voulu me maquiller, et j'ai eu le droit de porter un peu de mascara et de gloss : j'étais aux anges :D Pendant longtemps, le maquillage a juste été ça pour moi : de la couleur, du plaisir et du glamour ! Je ne me maquillais jamais le teint par exemple ! Et puis j'ai commencé à avoir plus d'imperfections, à vouloir les camoufler, à me maquiller le teint ... et là, ça a été l'engrenage. En fait je me rends compte que c'est depuis que je me maquille le teint que mon rapport au maquillage a commencé à changer.

      Comme toi, je suis très coquette, et je l'ai toujours été, mais certains jours j'ai juste la flemme ou pas envie, et j'aimerais bien pouvoir aller travailler sans m'être maquillée. Un peu comme j'adore les beaux habits et les jolis talons hauts, mais certains jours, j'aime bien me balader en jean-converse aussi ;)

      Haha, moi ça ne me perturbe pas d'ouvrir au facteur en mode pyjama-pas-coiffée-no-makeup ... mais j'ai l'impression que c'est plutôt lui que ça perturbe :D Surtout quand je me jette en plus sur mes colis : je ne dois pas avoir l'air très saine d'esprit XD

      Mais tu as très bien fait de me raconter ta vie en commentaire ! Ca m'a fait super plaisir d'avoir ton point de vue et de discuter un peu avec toi <3 J'espère que tu feras un article dans ce style toi aussi ! Je le lirais avec le plus grand plaisir :)

      Sinon, tout va bien pour moi, et j'espère que tout va bien pour toi aussi ! Tu dois enfin pouvoir souffler un peu maintenant que la majeure partie des travaux dans ta maison est finie. Ca doit te faire du bien de retrouver plus de temps pour toi :)

      Plein de bisous ma jolie <3

  14. Article super intéressant. Je suis complètement d’accord avec vous sur le fait que le maquillage fait prendre conscience de ce qu’on appelle des « imperfections » et que quand on a mis le doigt dans le pot à fond de teint, il est difficile de l’en retirer.

  15. Pour ma part, je vais toujours travailler maquiller et ce, depuis tout le temps, en fait!!! Je me maquille assez légèrement pour les yeux et j’aime porter un RAL qui pulse, pour le teint, ça fait seulement 6 mois que je mets un peu de font de teint parce que j’ai découvert le Dior ou YSL et qu’on a l’impression d’avoir la peau nue…..les jours que je passe à la maison ou au sport, c’est maquillé ou pas selon mon humeur du moment!!!

    1. Je trouve ton rapport au maquillage super sain ! J’ai la sensation que tu te maquilles toujours par plaisir et envie, jamais par obligation, et c’est exactement ce que j’aimerais retrouver :)

      Quand j’ai commencé à travailler, je n’étais quasiment jamais maquillée pour aller au boulot : je me maquillais plutôt pour les week-ends et les soirées. Et puis j’ai commencé à avoir plus d’imperfections, et à me maquiller un minimum pour cacher la misère quand j’allais travailler … et c’est là que tout a commencé à déraper :/ Aujourd’hui, j’ai pris l’habitude de me maquiller systématiquement pour aller travailler, et je ne supporte pas de ne pas le faire. Mais contrairement à toi, je le vis comme une obligation, et certains jours, je m’en passerais bien ;)

      Le reste du temps, par contre (week-ends, vacances), je me maquille (ou pas) de façon complètement libre, selon mon humeur et mon envie du moment :)

  16. Coucou!

    Très très intéressant comme article, aussi parce que je me sens concernée.
    Pour ma part, c’est cette passion pour le maquillage, au départ salvatrice, qui m’a finalement poussée à m’en défaire…je me maquille toujours, et y prends beaucoup de plaisir.
    seulement maintenant, certains jours, je ne me maquille plus.
    J’ai l’air fatiguée, je me sens moins belle, on me demande même ‘tu es fatiguée? »…mais, je me sens libre, je me sens moi.
    Je me sens naturelle surtout, et ça, ça fait un bien fou.

    Ose, essaie, tu verras: c’est très dur au départ, on est plus fade, les autres te trouveront peut-être même « pas terrible finalement » mais…une fois passée le cap, c’est tellement vivifiant certains jours d’être Nude:))
    Bises.

    1. Coucou !

      Je suis contente que mon article t’ait autant plu et qu’il t’ait parlé :)

      Je trouve ton rapport au maquillage hyper sain, et j’aimerais bien pouvoir en dire autant ! Je peux sortir sans être maquillée, mais aller travailler sans l’être un minimum, c’est juste hors de question ! Au final, je passe donc au minimum 5 jours sur 7 maquillée, et sur le long terme, ça a fini par devenir plus une obligation qu’un plaisir certains jours. Se libérer de cette pression doit faire un bien fou !

      Est-ce qu’il t’arrive d’aller travailler le visage complètement nu ? Parce que c’est vraiment ça qui me pose problème, moi …

      Des bisous <3

  17. Coucou Sonia,
    Ta réflexion sur le sujet est très intéressante.C’est vrai qu’on devient un peu « esclave » du maquillage : tous les jours les mêmes gestes, c’est presque un automatisme le matin.

    Le maquillage permet je pense à bcp de personnes, femmes et hommes aussi, de se sentir bien dans sa peau ou du moins un peu mieux alors pourquoi s’en priverait-on ? Après il faut savoir être raisonnable et se dire qu’au fond on est tous pareisl, on a tous nos petits complexes (j’entends par là des petites imperfections, des taches de rousseur qu’on aime pas, des défauts de pigmentations bref, ce genre de petits complexes) et que l’on ne va pas être la risée de tout le monde si on a « le malheur » de sortir sans notre « masque » et que ce n’est pas la fin du monde si un jour on sort sans mascara ou sans fond de teint. du moins c’est ma vision des choses.

    Porter du maquillage ne m’est pas indispensable mais c’est vrai que je ne vais pas forcément aller au bureau sans le teint un minimum fait et du mascara. Ceci dit le week end il m’arrive de ne pas me maquiller et d’aller faire mes courses ou ce que j’ai à faire. Ca m’amuse même de débarquer à Sephora pas maquillée ni coiffée et habillée à la va vite et faire mon petit shopping beauté ^^.

    J’ai des périodes ou je me maquille beaucoup moins, notamment quand j’ai trop de boulot (période fiscale…) ou l’été où je me contente de poudre et de mascara ou quand je suis malade (quitte à avoir une mine pourrie autant l’avoir pour de bon xD!)

    Et je vais même te dire que parfois, mon maquillage est source de « stress » : par exemple qd je porte un rouge à lèvre voyant j’ai tjrs peur qu’il parte ou qu’il s’estompe d’une façon très moche alors je passe mon temps à guetter l’état de mon ràl…la raison principale qui fait que je porte que très rarement mes ràl colorés y compris mes prunes favoris… Pareil avec mon teint, j’ai vmt la peau très grasse sur la zone T et j’ai tjrs l’impression de briller et ça me met mal à l’aise…

    Bref. Je ne sais pas dans quelle catégorie me ranger, j’aime bcp le maquillage tant pour camoufler quelques imperfections que pour tenter de me mettre en valeur. Certains jour me maquiller est une corvée, d’autres jours c’est un réel plaisir.

    Voili voilou, désolée pour ce pavé où j’ai essayé tant bien que mal de faire passer ma conception du maquillage ^^

    Gros bisous ;)

    1. Coucou Aurore <3

      Je suis contente que mon article et ma réflexion sur le sujet t’aient intéressée :)

      Je trouve ta façon de raisonner très saine, et sur le principe, je suis entièrement d’accord avec toi ! Mais je pense que par contre j’ai un peu plus de mal à mettre en pratique que toi :)

      Comme toi, je ne vais jamais au bureau sans avoir au minimum le teint maquillé et une petite touche de mascara, mais pendant le week-end et les vacances, je peux très bien sortir la peau complètement nue (même si à certaines périodes ça peut me gêner, en particulier quand j’ai des imperfections). Ca m’amuse aussi d’aller à Sephora non maquillée, surtout quand je vois la tête de certaines conseillères qui doivent penser que je n’y connais rien et/ou que je ne me maquille jamais :D Il y a aussi des périodes où j’ai plus la flemme de me maquiller, mais pour aller au bureau ou sortir je fais quand même le minimum syndical, même si c’est plus une corvée qu’autre chose. Au final c’est surtout le fait de me sentir obligé d’être maquillée pour aller au bureau qui me gêne le plus … disons que certains matins, j’aimerais bien me sentir libre de m’en passer ;)

      Ne sois pas désolée pour le pavé : au contraire ! Tu sais bien à quel point j’adore échanger avec toi :)

      Plein de bisous <3

      1. Aaah nous avons la même petite passion alors concernant Sephora ^^…on « s’amuse » comme on peut hein !

        Je ressens aussi un peu la même « obligation » d’être maquillée pour aller au bureau même si je dois etre une des rare à être maquillée là où je travaille. Je me suis toujours dit qu’un jour je débarquerais pas maquillée, un jour.

        Disons que notre maquillage au quotidien finalement fait partie de nous et pour les personnes que l’on côtoie quotidiennement au bureau et uniquement au bureau : on est Sonia ou Aurore avec notre maquillage et que si un jour on arrive sans, ce serait un peu comme se dévoiler plus envers ces personnes.J’espère être claire dans mes propos, ce que j’essaye de dire n’est évident à expliquer.

        Gros bisous <3

        1. Oui, il semblerait qu’on ait le même genre de divertissement :D Et le pire, c’est que je suis sûre qu’on n’est pas les seules à le faire ! C’est tellement drôle : pourquoi s’en priver ? ;)

          Haha, moi aussi je me dis qu’un jour j’irai au bureau pas maquillée, juste pour voir … mais je ne sais pas si j’oserai vraiment le faire un jour ;) Tes propos sont très clairs, parce que je ressens exactement la même chose que toi. C’est d’ailleurs exactement ce que je voulais exprimer quand je disais que sans maquillage je me sens vulnérable. C’est sans doute un peu bête, mais me montrer sans maquillage à des personnes qui sont habituées à me voir systématiquement maquillée me mettrait vraiment mal à l’aise. Comme tu le dis très bien, j’aurais la sensation de trop me dévoiler, d’où le sentiment de vulnérabilité. C’est un peu fou quand on y pense, quand même !

          Gros bisous <3

  18. Coucou Sonia !
    J’aime beaucoup ce genre d’articles et j’ai beaucoup aimé voir ton point de vue par rapport à ton maquillage. Je comprends que ce ne soit pas facile tous les jours mais je trouve que ton grain de peau s’est clairement amélioré d’après ce que tu nous a expliqué par le biais de tes articles. Je pense également que nous avons chacune nos tracas de ce côté-là mais nous avons aussi chacune des atouts; le tout c’est de s’en apercevoir et de s’y attarder davantage.
    Je trouve que tu as des yeux magnifiques, un regard présent et une teinte qui permet toutes les folies makeupesques ! Tu as également un nez et une bouche joliment dessinés, un visage doux qui reflète ta personnalité attachante.

    Pour ma part j’ai quelques indispensables quand je sors (anti-cernes et blush), histoire d’avoir le minima ! Mais il m’arrive également de sortir sans rien, et sur le coup je n’y fais pas attention, je pense que c’est surtout les réflexions (assez banales d’ailleurs du genre: « tu m’as l’air fatiguée! ») qui empiètent sur notre liberté. Au quotidien j’essaie de me maquiller le plus naturel possible (et puis quand tu as des paupières tombantes qui te dégueulassent le makeup ça aide un peu mdr) pour pouvoir me retrouver facilement une fois démaquillée, ne pas faire face à une autre personne.
    Oui le maquillage c’est fun, c’est un monde aux multitudes possibilités et on se sent plus confiantes avec, mais comme tu le dis si bien: il n’y a qu’un pas entre la passion et la prison.
    Et puis il faut prendre du recul face à ça.. Oui j’aime me maquiller ! Mais je ne cherche pas à ressembler à Lipoutou 7/7jr ! Tant que ça n’en devient pas malsain et que le maquillage reste là pour me magnifier et bien je ne vois pas le soucis :D

    Très intéressant en tout cas, ça fait quelques mois que je pense à un article de ce genre, mais commed ‘habitude je suis toujours à la traine ah ah :D

    Bisous Sonia !

    1. Coucou ma Carmenita <3

      Je suis ravie que le sujet t’intéresse et que mon article t’ait autant plu :)

      C’est vrai que l’état de ma peau s’est beaucoup amélioré depuis que j’ai ouvert ce blog, mais je garde malgré tout une peau à imperfections qui a tendance à faire des siennes et que j’ai beaucoup de mal à assumer non maquillée :( Je suis entièrement d’accord avec toi sur le fait qu’on a toutes nos défauts et nos complexes, et que malheureusement on a tendance à se focaliser dessus plutôt que sur nos qualités et leur mise en valeur. Merci beaucoup pour tes adorables compliments qui m’ont énormément touchée <3 J’essaierai d’y penser la prochaine fois que je me lamenterais sur l’état de ma peau ;)

      Je trouve que tu as une relation au maquillage vraiment très saine, et j’espère pouvoir en dire autant un jour :) Et je te rejoins complètement sur le fait que ce sont souvent certaines réflexions banales du type « Oh mais qu’est-ce que tu as ? Ca va ? Tu as l’air fatiguée ? », qui, même si elles ne sont pas mal intentionnées, finissent toujours par nous faire nous sentir mal à l’aise et nous donner des complexes.

      Mais non tu n’es pas du tout à la traîne ! J’espère que tu écriras l’article qui te trotte en tête depuis des mois, et si c’est le cas, j’irai le lire avec le plus grand plaisir :)

      Plein de bisous ma jolie <3

  19. Coucou ma belle! Dis moi, quel article. Je comprends très bien ce que tu expliques. Depuis le collège et les moqueries de mes camarades me disant que j’étais moche, j’utilise le maquillage pour être plus belle, ou pour être moins moche c’est selon!
    En grandissant, ça fait partie des choses qui me donnent confiance en moi aussi, et sans quoi je me sens plus vulnérable.
    En revanche, le progrès, c’est que maintenant je n’en ai plus besoin pour ne plus me sentir moche. Alors, c’est sur, je suis moins belle sans maquillage, moins mise en valeur mais je suis moi aussi, et je peux sortir comme ça. D’ailleurs de plus en plus, je vais bosser avec juste un peu de mascara, et ça va!!

    Tu es toute belle avec et sans, simplement comme moi, tu es mise en valeur par le maquillage mais il ne fait que souligner quelque chose qui existe déjà!!

    des bises guimauves et chocolats

    1. Coucou ma jolie <3

      Merci beaucoup pour ton adorable commentaire <3 Je suis ravie que cet article t’ait autant plu :)

      Le collège est vraiment une période difficile : à cet âge-là, les autres ne nous font aucun cadeau, et malheureusement ça peut parfois causer des blessures qui resteront ouvertes même une fois adulte. C’est d’autant plus dommage que tes camarades de l’époque avaient bien tort … mais probablement qu’ils n’avaient rien d’autre à se mettre sous la dent pour se moquer de toi et te critiquer ;)

      Comme toi, je me sens vulnérable sans maquillage, mais en ce qui me concerne ça date principalement de ma période d’acné adulte liée à l’arrêt de ma pilule. Avant ça, je ne me maquillais que par plaisir, lorsque je sortais les soirs ou les week-ends, et quasiment jamais en semaine pour aller au bureau. Tout l’inverse de ce que je fais maintenant, en fait …

      Je te trouve super courageuse d’avoir réussi à inverser la tendance et à aller au bureau avec juste un peu de mascara ! J’espère pouvoir en dire autant un jour :)

      Merci beaucoup pour tes adorables compliments qui m’ont beaucoup touchée <3

      Plein de bisous caramels à l’érable <3

  20. Cet article me touche beaucoup parce que je comprend totalement ce que tu écris et je m’y reconnais. Me maquiller, j’adore, c’est un plaisir et c’est tout comme tu dis, devenu une prison, une dépendance, un poids quelque fois. Je suis incapable de mettre le nez dehors sans. J’essaie parfois. Et je me trouve tellement moche que j’y arrive. Je ne peux même pas descendre les poubelles sans maquillage. C’est grave. Au final ça me fait de la peine. Ça m’attriste d’en être arrivé là. Je ne me souviens pas comment j’en suis arrivé là. J’aimerais m’aimer sans.
    Enfin bref. Très bel article. Quel courage.
    Tu es tellement sublime.
    Bisous et merci.

    1. Avec plaisir pour l’article ! Je suis ravie qu’il t’ait touchée, même si j’aurais préféré pour toi que tu n’aies aucun complexe et que tu ne t’y reconnaisses donc pas ;)

      Contrairement à toi, je peux sortir sans maquillage (sauf pour aller au travail). Et rien qu’en me sentant obligée de me maquiller pour aller au bureau, j’ai parfois l’impression d’être privée de ma liberté, alors je n’ose même pas imaginer ce que ça doit être pour toi :/ Le pire, c’est que, comme tu le soulignes très bien, souvent, on ne réalise qu’on en est arrivées là que lorsqu’il est trop tard et qu’on n’arrive plus à faire autrement … J’espère de tout cœur que tu vas petit à petit reprendre confiance en toi et réussir à te dire que même sans maquillage, tu restes toi, et tout aussi jolie :)

      Merci beaucoup pour tes adorables compliments <3 Je suis certaine que tu es sublime sans maquillage aussi : il va juste falloir trouver un moyen de t’en convaincre ;)

      Plein de bisous ma jolie <3

  21. Coucou et merci pour ce très chouette billet. Mon rapport au maquillage a connu la mécanique inverse. J’ai commencé à me maquiller très jeune (en cinquième) par plaisir mais aussi pour m’affirmer. Étant blonde, j’ai toujours trouvé que je ressemblais à un poisson mort (cils invisibles, sourcils clairs, peau blafarde) au réveil et pendant des années, c’était impensable de ne pas me maquiller tous les jours comme je me brosse les dents. Comme toi, aller bosser sans maquillage était impossible. Le make-up me permettait de me sentir séduisante et donc d’avoir confiance en moi. Beaucoup de choses difficiles se sont passées avant mon départ de France qui ont fait que j’avais beaucoup moins le temps de m’occuper de moi, et mon chéri est tombé amoureux de moi alors que je ne ressemblais pas à grand chose. Il me répète souvent à quel point il me trouve belle sans maquillage et je pense qu’il m’a donné cette petite chose qui me manquait pour être en paix avec moi-même et avoir confiance même sans artifice. Après, même si je sors sans make-up pour aller faire les courses ou autres, pour le boulot ou les sorties, ça ne me viendrait pas à l’idée de ne pas me maquiller et je prends vraiment plaisir à le faire presque chaque jour. Voilà, voilà, j’ai encore raconté ma life. Il faut que j’arrête. En tout cas, je te comprends à mille% C’est loin d’être simple mais je suis sûre que ton mari (hi! hi!) te regarde avec les mêmes yeux d’amour que tu sois maquillée ou pas. Et c’est ça l’essentiel. Bisous ma belle !

    1. Coucou Julie :)

      Avec plaisir pour le billet ! Je suis ravie qu’il t’ait autant plu :)

      Effectivement, ton rapport au maquillage a suivi l’évolution exactement inverse du mien, c’est drôle ! Je suis contente que l’amour et les paroles rassurantes de ton chéri t’aient aidée à t’affranchir de l’obligation de te maquiller et que tu aies trouvé ton équilibre :) Mon mari n’arrête pas de me répéter qu’il me trouve tout aussi jolie sans maquillage, et même si ça me rassure et me fait plaisir, je continue à ne pas pouvoir aller au bureau sans maquillage par exemple.

      Mais non, n’arrête surtout pas de raconter ta vie : les commentaires sont faits pour ça, et j’adore échanger avec toi et apprendre à te connaitre un peu mieux petit à petit :)

      Plein de bisous ma jolie <3

  22. Ta réflexion m’a touché ! Autant pour les ongles et les yeux (je me maquille très peu les lèvres) c’est le côté passion qui s’exprime clairement, autant pour le teint, avec mes boutons (retour au dermato le 9 octobre…) je me sens clairement obligée de masquer cette peau abimée. J’y vais léger (BB crème et poudre) mais je ne pourrai pas partir au travail sans. Par contre je me fais violence aussi : je me force à sortir sans maquillage de temps en temps (pour les courses par exemple, donc 2-3h). C’est un certain lacher-prise en quelque sorte. Parce que sinon, je sortirai maquillée même pour juste acheter le pain !

    1. Merci beaucoup pour ton adorable commentaire Delphine <3 Je suis contente que ma réflexion t'ait touchée :)

      Je me retrouve complètement dans ton ressenti et ce que tu dis dans ton commentaire : autant pour les yeux, les lèvres et les ongles c'est la passion qui s'exprime, autant pour le maquillage du teint c'est l'obligation qui prend clairement le dessus à cause de mes imperfections :( Et comme toi, même si je me contente d'un maquillage léger, c'est juste impensable d'aller travailler sans faire le minimum syndical ! Quand je ne travaille pas, par contre, j'essaie de laisser ma peau respirer, et je ne me maquille donc pas la plupart du temps. Et c'est devenu une telle obligation de me maquiller la semaine que souvent c'est presque un soulagement de ne pas avoir à le faire le week-end !

  23. Très intéressant comme sujet !
    J’avoue qu’il m’est impossible d’aller travailler sans être maquillée…aller faire les courses, voir mes proches, oui mais le reste… c’est difficile !
    j’ai profité de l’été pour ne quasiment plus me maquiller, mais c’était aussi parce que je ne travaillais pas, ce qui a rendu les choses bien plus faciles. C’était à la fois assez libérateur de ne plus passer par cette étape le matin ( et par 40 degrés, je n’avais pas besoin de me tartiner le visage de fond de teint !) mais jouer avec mes ombres à paupières et mes blush a fini par me manquer !
    Il m’arrive de ne pas être maquillée devant les copines aussi (lendemain de soirée, week-ends passés ensemble) mais il est vrai que lorsque j’ai envie de faire bonne impression, cela passe toujours par l’étape du maquillage. Un peu comme si je ne pouvais pas être au meilleur de moi-même sans… alors qu’au fond, nous sommes toutes très belles au naturel !
    Tout cela me donne envie d’écrire un article du coup…! ahah

    1. Merci beaucoup ! Je suis ravie que le sujet t’ait intéressée :)

      J’ai l’impression qu’on se ressemble beaucoup toi et moi de ce point de vue-là ! Comme toi, je suis incapable d’aller travailler sans maquillage, alors que le reste du temps, ça ne me pose pas vraiment problème. Et je me force tellement à me maquiller systématiquement quand je travaille que le reste du temps, je suis presque soulagée de ne plus avoir à le faire … mais si j’arrête de le faire pendant quelques temps (en vacances par exemple), ça finit forcément par me manquer ;) Au moins, on n’est pas compliquées :D

      Je suis aussi convaincue de ne pas pouvoir être au top si je ne suis pas maquillée … alors que je trouve toujours les femmes autour de moi belles avec comme sans maquillage ! Mais on n’est jamais aussi indulgent(e) avec soi-même, c’est bien connu ;)

      Je suis contente que cet article t’ait donné envie de traiter le sujet toi aussi, et si tu décides d’en faire un billet, j’irai le lire avec le plus grand plaisir :)

  24. Bonjour Sonia,

    Cela fait maintenant presque un an que je lis ton blog, toujours avec un grand intérêt, et j’aime énormément ta simplicité, j’ai eu une année assez difficile, et te lire m’a fait découvrir de nouvelles choses, m’a fait ouvrir de nouveaux horizons, et en somme me changer les idées, et je t’en remercie pour cela. Ton article m’a beaucoup touché, c’est pour cela que j’ai sauté le pas et que j’ai décidé de te laisser un commentaire, attention il sera très long, je suis très bavarde.

    Je ne suis certainement pas aussi addict que toi, mais je le deviens de plus en plus, je commence à avoir une collection de plus en plus importante, de maquillage et soins en tout genre, comme si rien n’était jamais assez, n’était assez bien pour prendre soin de moi.

    Alors je te rejoins dans ton article, je pense cela impensable d’aller au travail sans maquillage, et pourtant je ne travaille qu’avec des hommes, dans un monde qui est très loin du paraître, quand j’ai la peau nue, je me sens pas moi, pas belle, pas confiante, limite je ne vais pas sourire complètement ou baisser la tête, comme si les gens me verraient autrement… Je me maquille que très léger pourtant, beaucoup de monde me dit que c’est très naturel et que c’est très joli, le teint obligatoire et les yeux très souvent en semaine qu’avec un trait de crayons et du mascara, sans oublier les sourcils (je l’avoue je suis devenue une parano du sourcil, il faut dire que je suis traumatisée par mes sourcils qui sont clairement très parsemés et ne repoussent plus :d). J’ai en ce moment énormément de boutons, mais je ne perds pas patience lol.

    J’ai passé une semaine en vacances sans me maquiller, et ça m’a fait un bien fou, on est prête en très peu de temps, c’est appréciable, j’ai réussi à évoluer et partager avec les personnes sans me préoccuper de mon image retranscrite… Nous sommes ce que nous sommes avec nos imperfections, mais crois moi tout ce qui compte c’est ton tempérament, et une personne avec le sourire si imparfaite soit-elle renverra une image tellement plus positive… :-) En rentrant cela m’a fait très plaisir de me maquiller de nouveau, oui c’a m’avait manqué lol, j’essaye de m’habituer de plus en plus à mon visage sans maquillage, pour aller balader, pour aller au sport…

    Je dis souvent à ma soeur, « ahhhh que tu es jolie même sans maquillage, moi je ne suis pas comme toi », et elle me répond qu’elle ne se trouve pas très jolie, en définitive je pense que nous sommes toutes insatisfaites de ce que nous avons, à tout niveau, c’est la nature de l’Homme. Personnellement je trouve que tu as de très jolis traits, et je suis certaine que le temps passé pour te sentir belle n’est que très court. Alors dans ce cas ne te sens pas prisonnière de cela, nous mettons des pantalons moulants, des chaussures à talons, des jupes, des décolletés aussi … et en aucun cas on s’imagine pouvoir aller au travail en jogging ou toute autre tenue dans laquelle on ne se sentirait pas à notre avantage.
    Oui je pense que l’image de la femme parfaite fait trop parti de nos vies, et nous sommes influencées par cela, quand je vois aujourd’hui les jeunes filles de 15-20 ans, j’hallucine, moi à cette époque j’étais très loin de tout ça, et je trouve cela vraiment dommage.

    Te poser la question fait déjà de toi une personne libre, et selon moi ce n’est pas que passion ou que prison, on peut parler de prission :-) j’aime inventer des mots.

    J’espère que ce commentaire n’aura pas été trop ennuyeux, et j’espère que tu arriveras à trouver la sérénité concernant ce sujet… :) Bises.

    1. Coucou :)

      Merci beaucoup pour ton commentaire qui m’a fait très plaisir et énormément touchée <3 Tu ne peux pas imaginer à quel point ça me réchauffe le coeur de savoir que tu aimes mon blog à ce point et qu'il t'apporte un peu de joie, de bonheur et de distraction au quotidien :)

      Je suis contente que mon article t'ait autant touchée et que tu t'y sois retrouvée. Comme toi, même si au quotidien je me maquille de façon assez légère, je n'imagine pas aller travailler sans avoir fait le minimum syndical ! Les jours où je ne travaille pas, par contre, je ne me force pas à me maquiller, et la plupart du temps j'ai même tendance à ne pas le faire, histoire de souffler et de laisser un peu ma peau respirer ;)

      J'ai aussi passé mes dernières vacances le visage nu en permanence, et ça m'a fait un bien fou ! Puis, quand je suis rentrée, j'ai retrouvé mon maquillage (qui m'avait quand même un peu manqué !) avec le plus grand plaisir ;)

      Même si ça doit être difficile pour toi, je trouve que c'est une bonne chose que tu te forces un minimum à sortir sans maquillage pendant ton temps libre. Ca laisse ta peau respirer, ça te laisse respirer toi, et ça te permet de lâcher un peu prise ! Tu verras d'ailleurs que ça devient de plus en plus facile et de plus en plus naturel avec le temps, et que ça fait le plus grand bien :)

      Je te rejoins complètement sur le fait que c'est avant tout ce qu'une personne dégage (sa bonne humeur, sa gentillesse, etc.) qui va influencer la perception qu'on a d'elle, et le fait qu'on la trouve belle ou pas. C'est exactement ce que je ressens pour mon entourage, mais forcément, quand il s'agit de moi, je ne suis pas aussi indulgente ;) Comme tu le dis très bien, on est souvent plus dure et critique avec soi-même :)

      C'est vrai que je ne m'imagine pas non plus aller travailler en jogging ... mais en fait je le vis aussi comme une contrainte :D De la même manière que j'aime me maquiller, j'aime porter de beaux habits, me sentir à mon avantage, etc. Mais certains jours, je n'ai aussi envie de rien d'autre que de traîner en jean-converse, à la cool, et le fait de devoir être apprêtée pour aller travailler me gonfle. Je trouve qu'on juge beaucoup trop sur les apparences et qu'on a trop de contraintes qui y sont liées, mais c'est sans doute aussi lié à ma personnalité : je suis très indépendante et j'aime me sentir libre de faire ce que je veux, sans contrainte extérieure ;)

      Je suis aussi d'accord avec toi sur le fait que les questions d'image et d'apparence ont de plus en plus de poids et d'influence aujourd'hui. Comme toi, quand je vois des adolescentes, je me dis que quand j'avais leur âge, j'étais loin d'avoir leurs préoccupations, et que je n'avais même pas autant conscience de mon apparence ni de l'image que je renvoyais. Malheureusement, la pression pour être parfaite est présente de plus en plus tôt, et elle est de plus en plus forte :/

      Haha, j'adopte le concept de prission, qui correspond très bien à mon rapport actuel au maquillage : mi-passion mi-prison ;)

      Ne t'inquiète pas pour la longueur de ton commentaire : je t'ai lue et répondu avec plaisir, et j'espère qu'on aura d'autres occasions d'échanger à l'avenir :)

      Gros bisous <3

      1. Coucou Sonia,

        cela fait peut-être tard pour répondre mais comme on dit, vaut mieux tard que jamais. ;)
        j’apprécie beaucoup ta réponse, je trouve que tu prends vraiment le temps pour répondre, c’est vraiment touchant :) je voulais donc faire de même.

        Finalement se maquiller ou pas, est une histoire de choix, de ressenti, personnellement j’ai toujours du mal à m’apprécier réellement sans, mais j’y travaille, et ca tombe bien je suis une grande optimiste. La plupart du temps, me maquiller est un réel plaisir, j’aime y prendre du temps, je me lève très tôt pour aller travailler (4h du mat c’est tôt ??!!), je pense que j’ai le temps, l’heure tourne et je finis toujours par partir à la bourre, en arrivant au boulot, on me dit toujours que je suis pimpante et que j’ai le sourire, cela fait évidemment très plaisir.

        Le culte de la beauté fait peur, c’est certain, mais je pense honnêtement que le plus important est de se sentir bien. Ma grande-soeur prend à mon sens pas assez soin d’elle, ne se maquille pas du tout, j’ai longtemps critiqué cela, mon point de vue a changé, tout ce qui compte est qu’elle se sente libre, bien dans sa peau et heureuse.

        Pour conclure, je continue à me maquiller ou pas selon les jours, selon l’envie du moment, et je suis très bien comme ça. :-)

        Je vais m’écarter un peu du sujet mais je tenais à te dire que te lire m’a donné goût à prendre soin de moi de nouveau, à réapprendre les petits plaisirs de la vie et quoi de mieux que de s’occuper de soi… et pour la petite anecdote, je suis tombée sur ton blog en recherchant des astuces pour le contour de l’oeil, et j’ai enfin sauté le pas en achetant l’huile de coco (whaaaaa c’est le grand saut !!), cela ne fait que très peu de temps que je l’utilise, il est certainement trop tôt pour voir des résultats, mais une chose est sûre, on ressent bien l’hydratation, cela est vraiment très agréable, et l’odeur est à tomber :)

        J’ai essayé aussi des hydrolats, en faisant un mélange pour « traiter » mon acné, j’ai utilisé une recette d’un livre que ma tante m’a offert, cela fait 2 jours que je l’utilise, nous ne pouvons pas parler de résultats bien entendu, mais l’odeur est vraiment insupportable, et j’ai l’impression que cela me donne mal à la tête, penses tu que cela est possible ??? je vais être patiente et continuer à l’utiliser quelques jours.

        Je te souhaite une bonne soirée. Bisous. Blandine.

        1. Coucou Blandine :)

          Mais non, il n’est jamais trop tard pour répondre ! Et je suis toujours contente de pouvoir discuter :)

          Oui, je prends toujours le temps de répondre aux commentaires, parce que je trouve que c’est la moindre des choses vis-à-vis de celles qui prennent le temps de me les écrire … mais aussi parce que j’adore échanger avec celles qui me lisent, apprendre à mieux les connaître, et découvrir leur point de vue :)

          Je te rejoins complètement sur le fait que l’essentiel est de se sentir bien dans sa peau et dans sa tête. Pour certaines, ça passe par prendre soin de soi, et pour d’autres (comme ça semble être le cas pour ta soeur visiblement), pas du tout ! En ce qui me concerne, j’ai besoin de prendre soin de moi, mais j’ai aussi besoin de relâcher la pression et de traîner en pyjama de temps en temps. Le tout, c’est de trouver le juste équilibre pour se sentir au mieux :)
          Et je te confirme que 4h du matin c’est vraiment tôt pour se lever ;) Mais je ne peux pas te jeter la pierre : je me lève très tôt aussi et je suis absolument incapable de me réveiller après 8h (se lever à 8h c’est déjà faire la grasse matinée pour moi :D ), même en week-end ou en vacances !

          Tu ne peux pas imaginer à quel point ça me fait plaisir de savoir que me lire te fait du bien et t’aide à retrouver petit à petit le plaisir de prendre soin de toi <3 Me dire que mon blog et mes vidéos YouTube peuvent être utiles à certaines me fait toujours un bien fou :)

          Haha, l'huile végétale de coco a vraiment une odeur terrible ... même si je lui préfère l'odeur de l'huile végétale de noisette, que je trouve encore plus gourmande <3 Concernant les hydrolats, c'est bien possible que l'odeur de l'un d'entre eux (ou celle du mélange que tu as fait) te donne mal à la tête. Les hydrolats sont beaucoup moins concentrés que les huiles essentielles, donc en théorie, ça a moins de chances d'arriver, mais certains hydrolats ont une odeur vraiment très prononcée, alors ça ne me paraît pas fou. Qu'as-tu mélangé comme hydrolats ?

          Très bonne journée à toi aussi !

          Gros bisous <3

          1. Bonjour Sonia,

            je suis d’accord avec toi, je trouve ça très agréable en tout cas, on se sent de ce fait proche de toi :)

            Ahhh ouiii moi aussi j’aime ça, traîner en pyjama ou jogging tranquille, c’est d’ailleurs ce que je fais quand je rentre chez moi et que je sais que je ne sortirais pu :). Enfin si je me lève si tôt c’est uniquement pour le travail, autrement dit je suis plutôt du genre grasse mat, enfin je fais des postes y compris les nuits et c’est très difficile d’avoir un vrai rythme, je ne me plains pas, j’adore ça ;).

            Il y a des choses que je ne me refuse jamais de dire, je suis contente que cela te fasse plaisir, c’est très sincère :)

            Alors le mélange des hydrolats : lavande officinale, camomille romaine, romarin à verbénone, sauge officinale, en fin de compte je me suis habituée. Et je pense que je me suis trompée, l’odeur qui m’a vraiment dérangé, c’est quand j’ai appliqué localement l’huile essentielle de tea tree sur les boutons, c’est vraiment très fort.

            D’accord c’est bon à savoir, j’essayerais l’huile de noisette plus tard :), d’ailleurs j’aurais une petite question, quand on utilise une huile, cela remplace la crème ???

            Bisouuuuuuus. Bonne après-midi. Blandine.

            1. Bonjour Blandine :)

              Je suis toujours surprise quand l’une de vous me dit qu’elle se sent proche de moi, mais ça me fait tellement plaisir de réussir à vous faire ressentir ça ! C’est une chose que j’aime beaucoup ressentir quand je lis d’autres blogs, et le fait que j’arrive à le faire ressentir à certaines d’entre vous aussi me comble de joie :)

              Contrairement à toi, je n’ai pas besoin de me lever particulièrement tôt pour mon travail, mais je me réveille systématiquement tôt malgré tout. Je l’ai toujours fait, même petite, alors je suppose que c’est juste dans ma nature d’être une lève-tôt ;) Traîner en pyjama quand on ‘na pas ou plus besoin de sortir, c’est juste la vie <3 Surtout en automne-hiver ;)

              Effectivement, vu les hydrolats que tu as utilisés dans ton mélange, l'odeur ne devrait pas être entêtante à ce point. L'huile essentielle d'arbre à thé sent vraiment fort par contre, et ça ne me surprendrait pas que ce soit elle qui t'ait donné mal à la tête :/ J'espère qu'avec le temps tu finiras par t'y habituer !

              Oui, les huiles végétales s'utilisent comme soin de jour ou de nuit, en remplacement de ta crème de jour ou de nuit. Si tu veux en savoir plus à ce sujet, j'ai fait quelques articles qui pourront peut-être t'être utiles :

              http://mamzelleboom.com/2014/04/01/huiles-vegetales-jojoba-noisette-macadamia-peaux-mixtes-grasses/

              http://mamzelleboom.com/2014/07/22/traiter-boutons-acne-cicatrices-huile-vegetale-nigelle-calophylle-inophyle/

              Bonne soirée à toi et à très bientôt !

              Bisous <3

              1. Coucou Sonia :)

                Merci pour ta gentillesse, la proximité se ressent, je pense que c’est difficile à expliquer, mais cela fait du bien c’est certain.

                Oui je me suis habituée à l’arbre à thé.. tant mieux car c’est dingue le pouvoir de cette huile :)

                J’ai été faire un tour sur tes articles et cela me parait très intéressant, j’y penserais. J’ai vu également ton article sur la marque référence et ca m’intéresse beaucoup, comme je viens de finir ma crème, je me laisserais bien tenter ;)

                Bonne soirée, Bisous. Blandine.

                1. Coucou Blandine :)

                  Je suis vraiment ravie que la proximité se ressente, parce que c’est l’une des choses qui me tient le plus à coeur concernant mon blog et ma chaîne YouTube :)

                  Depuis nos derniers échanges, j’ai reçu de nouveaux produits de la marque Référence, dont le sérum purifiant que j’adore et dont il faut absolument que je vous fasse une revue ! Cette marque est vraiment l’une de mes découvertes de l’année 2015, et je ne peux que te conseiller de l’essayer :)

                  Dans le même genre, je te conseille aussi la lotion inespérée « Déboutonnez-moi » de la marque Indemne, qui est un mélange 100% naturel d’huiles végétales et d’huiles essentielles juste miraculeux ! Là encore, il faut absolument que je vous en fasse une revue, mais je préférais te le dire avant que tu ne fasses un achat pour que tu aies toutes les informations nécessaires pour faire ton choix ;)

                  Très bonne soirée à toi aussi !

                  Bisous <3

  25. Un billet que je trouve très touchant…Tu te livres totalement et tu exposes très clairement l’ambiguité et le paradoxe du make-up quotidien. Je me suis quasiment complètement retrouvée dans tes réflexions.
    Un remède ? Pour moi ce fut de tomber enceinte. Clairement je n’étais tellement pas dans mon assiette pendant les 3 derniers mois de grossesse que passer ne serait-ce que 10 minutes debout devant le miroir de ma salle de bains pour me maquiller était vraiment très compliqué. Et paradoxalement, je le faisais quand même parce que je n’avais jamais eu une telle tête de zombie…Donc pour mes rares sorties, il FALLAIT absolument que je me maquille. Le reste du temps, même quand les amis venaient à la maison, je m’excusais de ne pas être apprêtée.

    Depuis, quand LaLutine m’en laisse le temps, je redécouvre le plaisir de me maquiller :-)

    1. Merci beaucoup ma Lu <3 Je suis contente que mon billet t'ait touchée et que tu te sois retrouvée dans mes réflexions :)

      C'est drôle, parce que vous êtes plusieurs à dire que la maternité vous a beaucoup aidées à lâcher prise sur votre apparence et à relativiser. Comme je le disais plus haut en réponse à un autre commentaire, j'ai la sensation que les femmes vivent la maternité de 2 façons diamétralement opposées de ce point de vue-là : soit le fait de devenir mère aide à se libérer des contraintes et de la pression qu'on se met vis-à-vis de notre apparence soit la grossesse incite au contraire à se mettre encore plus de pression à ce sujet (retrouver son poids initial le plus rapidement possible, rester une femme tout aussi coquette et soignée une fois devenue mère, etc.).

      Finalement, même si sur le moment ça a dû être difficile à vivre, physiquement comme psychologiquement, le fait que tes derniers mois de grossesse t'aient autant incommodée a peut-être été un mal pour un bien : ça t'a permis de te rendre compte que le monde pouvait continuer à tourner même si tu n'étais pas maquillée, d'apprendre à lâcher prise sur ton apparence, et de renouer avec le plaisir de te maquiller :)

      Je voulais t'écrire un mail depuis des lustres pour te féliciter pour ta petite Lutine et te demander comment se passe ta nouvelle vie, mais je n'en ai pas encore eu le temps :( J'espère que tu ne m'en voudras pas, et que tu sais que ces dernières semaines, malgré le silence radio, j'ai beaucoup pensé à toi <3

  26. Super article! Je me reconnais à 100% dans ta situation. La façon que je pourrais le décrire pour moi est: passion pour les fards, bronzer, sourcils, highlither, rouge à lèvre et blush. Prison pour le fond de teint/correcteur :(. Je me trouve belle au naturelle si je n’aurais pas tout mes cicatrices de boutons…Obligé pour moi de faire minimum mon teint quand je sors. Je ne supporte pas les visites à l’improvise chez moi et même aller au dépaneur je met au minimum du correcteur. J’ai hâte que mes cicatrices s’en aille! J’utilise le sérum de caudalie depuis presque deux mois. Ça s’est un peu atténué mais tout de même….bonne journée :) xx

    1. Merci beaucoup Annabelle <3 Je suis ravie que cet article t'ait autant plu et que tu t'y sois reconnue :)

      Je te rejoins complètement dans ton ressenti vis-à-vis du maquillage : autant pour les yeux, les lèvres et les ongles c’est la passion qui s’exprime, autant pour le maquillage du teint c’est l’obligation qui prend clairement le dessus à cause de mes imperfections :( Par contre, quand je ne travaille pas, je sors très souvent sans maquillage, pour aller me balader, faire les courses, etc. Et je me dis qu'en plus ça doit faire du bien à ma peau que je la laisse un peu respirer ;) Déjà comme ça, je me sens un peu prisonnière de devoir me maquiller systématiquement quand je vais travailler, alors je n'imagine même pas ce que ça doit être pour toi si tu ne peux même pas aller au dépanneur le visage nu :/

      Les boutons et les cicatrices peuvent vraiment créer de gros complexes (je suis bien placée pour le savoir ;) ), et du coup je comprends très bien qu'on puisse en arriver là, malheureusement :( Je te souhaite de tout coeur que tes cicatrices s'estompent au plus vite (le sérum éclat anti-taches Vinoperfect de Caudalie devrait te donner un bon coup de pouce !), et que tu retrouves une peau plus jolie ... mais surtout un minimum de confiance en toi, avec ou sans maquillage :)

      Très bonne journée à toi aussi !

  27. Un peu des deux je crois. Énorme passion, je prends beaucoup de plaisir à me maquiller et je ne le vois pas comme une perte de temps (presque jamais haha). Mais ça peut aussi devenir une prison même si je fais tout pour éviter ça. Sortir moins maquillée ou carrément pas maquillée du tout c’est une épreuve mais qui n’est plus insurmontable (depuis peu de temps). Et je le vois, le regard des gens ne change pas, c’est souvent dans ma tête que ça se passait. En tout cas c’est une superbe idée ce genre d’article j’adore les lire en ce moment ! Bisous bisous ♡

    1. Merci beaucoup pour ton gentil commentaire, Clémentine <3 Je suis contente que cet article t'ait plu :)

      Comme tu le dis, c'est souvent plus dans notre tête que dans celle des autres que ça se passe ;) Je suis sûre que personne ne me lancerait des cailloux à la figure si j'allais au bureau le visage complètement nu (enfin j'espère :D ), mais pour moi c'est juste impensable d'y aller non maquillée ! Le reste du temps, par contre, je lâche prise et je sors très souvent sans rien sur le visage.

      Je te trouve courageuse d'avoir pris sur toi pour arriver petit à petit à sortir sans maquillage, et j'espère que tu arriveras à te sentir de mieux en mieux le visage nu. Même si ça reste une épreuve, je pense que ça devient effectivement plus facile avec le temps, et que c'est ce qui permet que le maquillage ne devienne pas une prison pour toi :)

      Plein de bisous ma jolie <3

  28. Hello! Je trouve ton article courageux et super intéressant. Le sujet que tu abordes touche beaucoup de filles et c’est bien de te mettre « à nu ». Tu es belle avec ou sans maquillage!!! Je comprends tellement cet « état de prison » que peut provoquer le maquillage. Il y a deux ans j’étais exactement comme tu te décris, pas à l’aise sans maquillage, inimaginable d’aller au boulot sans maquillage. Sans pour autant trop me maquiller, j’avais l’impression que les gens me trouveraient moche sans… Et puis je suis partie voyager 10 mois… Ce voyage m’a permis de me détacher du maquillage car pas le temps ni l’envie quand il fait une chaleur humide et que tout coule. J’ai du coup commencé à m’accepter sans maquillage, ce qui est finalement le plus dur. Je suis rentrée en France et j’ai recommencé à me maquiller de temps en temps car je me sentais obligé… et j’en ai eu marre alors j’ai décidé de continuer le long travail d’acceptation de soi! J’ai enlevé au fur et à mesure des éléments de maquillage, anti-cerne, mascara et BB crème. Et pour tout te dire, l’anti-cerne c’était l’élément dont je ne pouvais vraiment pas me passer.. j’étais à un moment très complexée par mes cernes!!
    Je voulais te dire que c’est en partie grâce à toi et à ton blog que j’ai réussi à me passer de maquillage… Tu vas te demander, mais comment!? ben c’est simple, j’ai commencé à aller sur les blogs beauté pour trouver une solution à ma peau mixte, et j’ai trouvé sur ton blog une mine d’infos sur le sujet (huiles végétales, hydrolat, HE, crème bio). C’est grâce à toi que ma peau est devenu belle et lumineuse. C’est grâce à toi que j’ai commencé à me passionner pour les cosmétiques naturelles. Depuis je me sens belle sans maquillage, j’ai confiance en moi sans maquillage et finalement ce qui me confirme cela c’est quand je sors sans maquillage et qu’une amie te fais « wahou tu es belle ce soir »…. comme quoi tout est dans la tête. Maintenant je me maquille par pure plaisir quand l’envie me prends et j’ai retrouvé une sorte de liberté et de confiance que je n’avais pas avant. Ca prends du temps de s’accepter, c’est long mais comme on dit le « jeu en vaut la chandelle »! J’en parle dans cet interview (http://www.studiokhalo.com/natural-beauty-story-with-magali/) qu’une amie blogueuse a fait pour sa rubrique « natural beauty story », si ça t’intéresse ;). En tout cas je voudrais encore te dire merci pour ton blog et merci d’être toi car tu fais partie des blogueuses avec lesquelles on se sent proche et avec qui on aimerait passer une soirée ;)

    A très vite!

    1. Coucou :)

      Merci beaucoup pour ton gentil commentaire qui m’a fait super plaisir <3 Je suis ravie que cet article t'ait autant plu, et encore plus ravie d'apprendre que mon blog t'a aidée à avoir une plus jolie peau et à te trouver belle sans maquillage :)

      Merci aussi d'avoir partagé ton expérience ici ! Je trouve ton cheminement super intéressant, et j'espère pouvoir parcourir le même chemin que toi un jour :) S'accepter telle que l'on est long et difficile (ça prend parfois toute une vie !), mais tu as entièrement raison : le jeu en vaut la chandelle ;)

      Je vais aller lire ton interview avec plaisir ! Je trouve que c'est une excellente idée que ton amie a eu, et je suis contente de pouvoir en apprendre plus sur toi à travers tes réponses à ses questions :)

      Encore merci pour tous tes gentils compliments <3 Je suis super touchée que tu aimes autant mon blog et que tu te sentes proche de moi : réussir à créer de véritables liens avec celles qui me lisent est l'une des choses les plus importantes pour moi depuis que j'ai créé ce blog :)

      A très bientôt <3

  29. Bonjour Sonia,

    je viens de decouvrir ton blog en cherchant une page simple pour aider une amie a choisir une huile pour le demaquillage et lui expliquer comment faire, et j ai parcouru pas mal de pages ici :)

    Alors disons que je ne suis surement pas dans ton lectorat habituel vu que je suis maman de 2 marmots, jai 41 ans (et toujours du mal a l ecrire ou le dire !) et je vis a Amsterdam. Et pourtant beaucoup de tes articles m interessent !

    Moi aussi j ai une relation complexe avec le maquillage, comme beaucoup de femmes (oui a mon age, je ne peux plus ecrire fille, parait que c est un peu ridicule ;) ) : d abord c etait pour faire comme les copines, puis je me suis persuadee que je devais m en serivri pour camoufler mes defauts ! Petit a petit (vers mes 30 ans) j ai commence a m en serivr comme quelque chose de ludique : j ai achete et teste beaucoup de fards, de crayons, de textures, et me suis bien amusee ! deux enfants et quelques rides plus tard (et encore j ai de la chance, peu de rides, pas de cernes, sauf quand je dors moins de 4h par nuit – bah oui, avec 2 enfants, ca arrive…), je n avais pas toujours le temps ni l envie de jouer de la palette sur mes paupieres… et tout recemment je me suis rendue compte que je me sentais obligee d un minimum syndical pour alle rau travail : maquillage de la peau + mascara.

    Oui mais voila, entre temps je me suis aussi decouverte feministe, car je me suis beaucoup interrogee sur l education a donner a ma fille de 5 ans, pui sa mon fils qui a bientot 3 ans… Et j ai aussi apris a accepter de ne pas etre parfaite, apprentissage necessaire quand on devient maman !

    Resultat, je refuse de ressentir cette obligation, je refuse de laisser qui que ce soit « valider » mon apparence parceque je suis une femme… J ai pris la decision de ne plus maquiller que ma peau quand je travaille (et c est du light, juste de la poudre car avec une peau mixte et couperosee, je me sens juste mieux avec), et les yex cest parfois´, quand les enfants et moi sommes prets en avance, si ca me chante. J ai du me forcer un peu, mais je suis contente d en etre la, ne serait ce que pour que ma fille ne pense pas que se maquiller, c est oblige ! Et mes competences n ont pas change ;)

    D ailleurs dans la meme veine je suis en train de me construire un « uniforme » pour le travail – sans etre aussi extremiste que le vrai uniforme (a lire : http://www.harpersbazaar.com/culture/features/a10441/why-i-wear-the-same-thing-to-work-everday/), je limite les couleurs et les formes, c est vraiment simple, et on arrete de me parler de mes vetements au travail poru se concentrer sur des choses plus importantes ;)

    Bon desolee je vais faire un commentaire fleuve mais je peux pas parler de vetements sans mentionner :
    http://truecostmovie.com/
    Ou comment nos choix de consommateurs au niveau vestimentaire influencent la vie, et la mort (non ce n est pas exagere…) de millers de personnes dans le monde !

    Voila je suis un peu honteuse de ce flot, j essaierai de faire plus court par la suite :)

    1. Coucou :)

      Merci beaucoup pour ton commentaire que j’ai lu avec beaucoup de plaisir !

      Ca te surprendra peut-être, mais j’ai mal de jeune mamans d’à peu près ton âge dans mon lectorat ;) Et je trouve ça génial parce que ça permet d’apporter d’autres points de vue et d’enrichir les échanges !

      Je trouve ton cheminement dans ton rapport au maquillage très intéressant (et courageux, parce que j’imagine que tu as dû beaucoup prendre sur toi pour en arriver là !). Je trouve aussi très touchante la façon dont la maternité et les questions que tu t’es posées pour l’éducation de tes enfants t’ont fait évoluer. J’espère pouvoir un jour arriver au stade où tu en es dans ton rapport avec toi-même :)

      J’ai vu The True Cost il y a quelques mois et il m’a effectivement marquée ! C’est vraiment un reportage poignant qui fait réfléchir sur notre mode de vie et de consommation …

      Au contraire, n’aie pas honte de la longueur de ton commentaire qui était très pertinent et intéressant ! J’espère en avoir encore beaucoup d’autres dans ce style ;)

Envie de me laisser un petit mot doux (ou pas) ?